Une serre tubulaire modulable pour votre potager [DIY]

15, Sep 2017 by

Une serre tubulaire modulable pour votre potager [DIY]

Que ce soit pour gagner de la précocité sur les premiers légumes printaniers ou en récolter plus tardivement à l’automne, le tunnel Nantais et bien entendu la grande serre de jardin sont des solutions évidentes dans nos potagers. Dans l’esprit de l’auto-construction (DIY) voici un concept inédit et tout à fait pertinent pour construire une serre durable et robuste, avec l’esthétique en plus. Mais ce n’est pas tout, c’est la première fois qu’un concept est autant évolutif !

Pour monter cette serre tubulaire et modulable j’ai fait un partenariat avec le site Assemblage Tubulaire, filiale de l’entreprise Inside Out, qui est spécialisé dans la vente de raccords et de tubes sans soudures. J’ai eu le plaisir d’échanger avec Alexandra qui a dessiné et conçue la serre que vous allez découvrir.

Comme un Légo®

L’inconvénient avec les serres et tunnels classiques est leur utilisation unique, pas du tout modulable. On installe un tunnel Nantais qui sera toujours un tunnel, un abri à tomates qui servira six mois dans l’année, puis au démontage il y aura de la casse inévitable. Quant au tunnel Nantais, il est très pratique au printemps et à l’automne mais rangé en été et si ce n’est pas fait les arceaux en plastique finissent par durcir et deviennent cassants avec le soleil.
Or, avec ce concept modulable il suffit de rajouter des échasses au tunnel pour obtenir un abri à tomate. On peut même imaginer construire une grande serre de jardin.

Un tunnel classique plus volumineux

Le tunnel Nantais classique est courbé sur les deux bords longs. Ainsi quel jardinier ne s’est jamais plaint avec les laitues mildiousées ou pleines de limaces en bordure de tunnel ! Avec cette serre on a des pieds droits ce qui permet une meilleure aération.

L’avantage des pieds droits

Une ombrière estivale

En été, une difficulté est la réussite des plants en pépinière pour les plantations d’automne. Avec cette serre on remplace tout simplement la bâche transparente par une toile d’ombrage. L’ombrière peut servir aussi pour limiter la montée en graines des laitues d’été.

Montage de la serre

Matériel nécessaire

Pour construire une serre de 2m de long et de 1.2m de large, largeur qui correspond à mes plates-bandes, j’ai utilisé les pièces suivantes :

  • 3 tubes de 2m
  • 4 tubes de 0,5m (pieds)
  • 4 tubes de 0,7m (toit)
  • 12 raccords JM148
  • Une clé à cliquet (clé allen de 6mm)

Matériel : tubes et raccords

Assemblage de la serre

On commence par fixer les 12 raccords sur les tubes de 2m de façon à obtenir des angles de 90° à plat sur le sol.

Fixer les 12 raccords

On fixe ensuite les 4 tubes de 0,7m sur une barre et 2 tubes de 0,5m sur les 2 autres barres.

Monter le toit et les côtés

On bascule le cadre principal pour fixer la première barre latérale, on corrige les angles des raccords pour que les pieds soient bien perpendiculaires au sol.

Associer et corriger les angles

On procède de la même façon avec la seconde barre latérale et la structure est construire. Je plante les pieds de 10 centimètres dans le sol mais je pourrais aussi la fixer sur une structure en bois avec des raccords de fixation au sol.

Structure terminée

Le diamètre des tubes fait 26.9 mm, je me suis procuré des clips de 27 mm pour serre tunnel de jardin chez ce fournisseur. J’ai utilisé ici une bâche plastique de récupération mais on peut bien entendu utiliser une bâche bien plus durable qui fasse au moins 200 µm d’épaisseur et idéalement à rayons diffusant.

Les clips s’adaptent parfaitement aux tubes. Je taille les chutes de plastique pour les deux petits côtés de la serre.

Lors de mes coupes j’ai conservé une bonne dizaine de centimètres de bâche au niveau du sol afin de pouvoir les enterrer sur trois côtés de la serre. Le dernier côté n‘est pas enterré et me permet d’accéder à la zone de travail. Il me suffit par la suite de refermer ce dernier pan à l’aide de 2 à 4 clips. De prime abord l’utilisation est simple et bien plus pratique à ouvrir et refermer en comparaison d’un tunnel Nantais.

Serre ouverte

Fermeture dernier côté

Coût de l’investissement

  • Raccords : 3.28€*12 = 39,36€
  • Tubes de 2m : 11,54€*3 = 34.62€
  • Tubes de 0,5m : 2.89€*4 = 11.56€
  • Tubes de 0,7m : 4.04€*4 = 16.16€

Soit un total d’environ 102€ pour la structure de la serre auxquels on ajoute le prix de la bâche et les clips, on arrive à un budget aux alentours des 130€, un peu plus si on souhaite une bâche de bonne qualité.
Si je souhaite transformer cette serre en abri en tomate je remplace les pieds de 0,5m par des pieds de 1,5m. J’ai une structure vraiment durable dans le temps et modifiable saison après saison.

Pour aller plus loin

Un renfort transversal

Pour une meilleure stabilité globale je pense qu’une barre de renfort transversale serait bien utile. Cela tombe bien, Alexandra l’a déjà imaginée dans ses plans ! D’ailleurs vous pouvez trouver de nombreux plans de montages sur le site.

renfort transversal

L’esthétique en plus

De base, la structure est déjà bien esthétique, mais qu’en est-il dans la durée ? Les tubes utilisés pour monter cette serre sont en acier galvanisé et résistent bien à la rouille. Pour que ce soit encore plus esthétique il est possible de faire thermolaquer les tubes. Les couleurs disponibles sont nombreuses. Vraiment le petit plus qui fera la différence de votre potager ;) Les peintures utilisées ne contiennent ni solvant, ni composé toxique ou pigment à base de plomb.

Construire une véritable serre de jardin

Quand on voit la résistance et le prix de certaines serres de jardin, je me dis que le montage tubulaire pourrait tout à fait convenir dans la construction d’une grande serre de jardin. Pour une bonne stabilité il faudrait une section de tubes éventuellement un peu plus grande, ce qui est d’ores et déjà disponible sur le site assemblage tubulaire. Plus la serre est volumineuse et plus les renforts divers et les pieds supplémentaires seront nécessaires mais d’après quelques estimations que j’ai pu réaliser, le coût serait égal ou même inférieur au coût classique des serres clés en main, mais nous avons ici la robustesse en plus ! De plus ce type de serre est en pied droit, contrairement aux tunnels qui font perdre du volume sur les côtés.

En conclusion

Nous avons avec l’assemblage tubulaire, un concept DIY, robuste, esthétique, modulable et pratique ! La mini serre qui évolue en abri à tomates et la grande serre sont quelques idées mais d’autres projets sont bien entendus imaginables et réalisables : pergolas, treilles, étagères de rangements etc… Vraiment, ami(e)s jardinier(e)s, il n’y a plus qu’à s’y mettre !

A propos de l'auteur :

Pour mes voisins jardiniers je suis un drôle de bio qui ne quitte jamais son appareil photo et son trépied : "Il ferait mieux de désherber son jardin plutôt que de prendre ses coccinelles en photo..." Je suis donc un fervent jardinier du potager naturel ou bio, depuis 2012 je partage cette passion avec vous via Tous au Potager.

Cliquez ici pour découvrir ma formation

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Optionally add an image (JPEG only)

Social Network Integration by Acurax Social Media Branding Company

Pin It on Pinterest

Share This