Merci pour votre inscription

Vous allez recevoir d’ici quelques instants un e-mail de ma part. Merci de cliquer sur le lien indiqué afin de confirmer votre inscription.

Vous recevrez ensuite le lien de téléchargement vers mon livre numérique sur la culture de la tomate, ainsi qu’un autre des quatre livres. Les deux autres livres arriveront demain dans votre boîte mail.

Vous n’avez pas reçu d’e-mail ?

Cela arrive parfois, voici quelques éléments pour vous aider.

Dans les 12 heures qui suivent votre inscription :

  • Recherchez le message dans n’importe quel autre dossier, notamment dans le dossier spam.
  • Attendez une heure, puis vérifiez votre boîte mail à nouveau
  • Utilisez une adresse email différente

Après 12 heures si vous n’avez toujours rien reçu :

Suivez-moi sur les réseaux sociaux

Vous pouvez visiter et aimer la page du blog sur Facebook :

Je suis également présent sur Twitter :


Vous pouvez aussi consulter mes épingles sur Pinterest

33 Comments

  1. PLANTEROSE

    Je découvre votre blog par l’intermédiaire de celui de Yannick

  2. Christine

    Merci !

  3. seguin

    merci

  4. Antoine Pierre

    Bonsoir,j’ai découvert ta page par l’intermédiaire de « trésor de jardins  » ,interessé par le jardin bio ,potager,verger et agrément ,bien que de formation horticole ,j’en apprend toujours à 64 ans ,alors ,sans doute ,à bientôt .
    Je suis dans un petit village de normandie ,où le climat est différent de celui de la Loire.

  5. Miren

    Merci de ces conseils!
    Je vais essayer les associations que vous conseillez, on se retrouve à la fin de l’été pour en discuter! Je suis tout à fait convaincue que c’est la solution à nos problèmes de ravageurs.
    et contre la cloque du pêcher, vous avez une association? je suis désespérée…

    • Aurelien

      Bonjour Miren,
      Merci. Contre la cloque du pêcher, personnellement je n’ai pas assez de recul pour vous conseiller une plante en particulier.
      Vous pouvez cependant planter à leur pieds des alliacées comme l’ail, de la ciboule, ciboulette. Ou bien du raifort. Cependant comme le champignon est déjà installé vous n’aurez probablement pas d’effet cette année ni même l’année prochaine. Testez la macération huileuse d’ail en curatif.
      J’ai trouvé la recette ici :
      macération d’ail
      Bon courage et bon jardinage
      Aurélien

    • Véronique

      bonjour,
      je réponds pour la cloche du pêcher, en effet, cela fait déjà deux ans que je soigne mon pêcher et mon nectarinier, en faisant tremper de la prêle, environ pour dix litres il faut deux grosses poignées de prêle, et ce pendant 15 jours, ensuite il faut filtrer et le pulvériser sur l’arbre. cette recette est très efficace. cette année j’ai ajouté de la cendre de bois, de la grande consoude, de l’ortie, et aussi de l’argile, car de ce fait je le pulvérise sur tout ce qui se trouve dans mon jardin et ainsi tout est en pleine forme, l’idéal est de ne rien mettre bien sûr, mais j’y travaille.
      voilà pour la cloche du pêcher.
      Véronique

      • Aurelien

        Bonjour Véronique,
        Merci pour votre partage d’expérience ! En effet la prêle à un effet fongicide du à sa forte teneur en silice. Vous ajoutez l’ortie et la consoude en macération également ?

        Bonne journée
        Aurélien

      • Roland tartarin

        bonjour.veronique merci pour. cette,je vais la faire l’année prochaine, car les coquilles d’œufs n’ont rien donné ,l’ail n’ont plus je tenterais des morceaux de cuivré et de zinc au pied. bonne journée .

  6. dujardin

    par trésors de jardin

  7. Jean François FAYE

    Je possède une ferme à Pout au Sénégal où j’ai commencer l’agriculture biologique depuis 1994 suite à mon passage au CIEPAD de Montpellier pour une formation en agro écologie avec Patrice BURGER, Pierre Rabbhi, Christine Pie

    • Aurelien

      Bonjour Jean François et merci pour votre commentaire. Vous avez eu la chance de côtoyer Pierre Rabbhi, vous avez du apprendre énormément avec cette personne, également sur le plan humain.
      D’ailleurs voici son blog, il ne publie pas souvent mais je vous invite à le visiter :
      http://www.pierrerabhi.org/blog/index.php?
      Très bonne continuation
      Aurélien

      • Marie

        Bonjour Aurélien,
        bravo et merci pour tous vos bons conseils … c’est vraiment super !!… on ne saura jamais tout !!! j’en apprends tous les jours !!
        La grelinette, je l’utilise pour mon potager depuis 3 ans… pour ma part, je greline sur sol propre, càd que j’arrache les herbes avant de greliner, si elles sont petites elles restent sur place sinon je les mets au compost. Je trouve que le travail est plus net.
        Je vais retourner au potager … mettre un peu de purin d’ortie aux légumes.
        C’est suite à vos conseils, que je commence cette année le traitement du mildiou des tomates avec le bicarbonate (en suivant bien tous vos conseils) Un traitement tous les quinze jours suffit ??? même s’il pleut souvent comme maintenant ???
        Merci encore pour votre blog – c’est vraiment agréable de vous lire.
        Bon AM
        Marie

  8. Marie

    GENIAL , SUPER !!! Bravo et bonne continuation. Merci aussi pour les conseils… ;-)

  9. ourrad

    Merci. Vive la culture bio.

  10. etienne

    je viens de faire connaissance de ton site que je trouve très intérressant.
    traitement sur le mildiou, pour les pommes de terre et les tomates, avec le bicarbonate .merci pour tous ces conseils tu serais encore plus simpas de nous indiquer à quoi correspond les doses car difficile de peser quelques grammes, peut être en représentant par des cuilléres ou autre .merci et bravo tu nous aides beaucoup.

    • Aurelien

      Bonjour Etienne,
      Il est important d’être assez précis sur la quantité de sel de bicarbonate à dissoudre
      Il suffit d’avoir une balance de cuisine et un verre doseur pour préparer simplement la solution mère.
      Pour diluer avant traitement il faut un verre doseur et une cuillère à café ou a soupe pour l’agent mouillant
      C’est indiqué dans le document à télécharger sur le bicarbonate sur cette page
      Aurélien

  11. BABIN JEAN-CLAUDE

    Bonjour Aurélien
    Dans un tout autre domaine, pourriez-vous m’indiquer comment éviter la pousse des germes sur les pommes de terre après la récolte.

    • Aurelien

      Bonjour
      Désolé mais il y a des choses que je ne sais pas et éviter les pommes de terre de germer en fait parti ! ;)
      Je ne recommande évidement pas les anti-germinatifs. On dit que les conserver sur des fougères ralentie la germination, je n’ai jamais pris le temps de tester, ce que je fais c’est que je les retires de temps en temps à la main.
      Cordialement,
      Aurélien

  12. Roland tartarin

    merci Véronique pour la cloque du pêcher.je.vais tenter ce remède l’année prochaine . bonne journée.

  13. réussite de la solution bicarbonate , savon noir ; 5 gouttes essentielle de lavande contre le mildiou à Pornic (printemps très pluvieux )

  14. grandjean

    Mes tomates ont le mildiou. Je voudrai appliquer le traitement avec le bicarbonate mais vous dites qu’il faut le mettre après la pluie. Hors depuis une semaine, il ne pleut plus avec température à 30 degré. Dois je arroser avec eau du robinet (pas citerne) les feuilles et à quel moment le faire ?

    • Aurelien

      Inutile de traiter avec ces conditions (températures aussi élevées, soleil)
      Dès que la météo repartira à la pluie (espérons le plus tard possible) faites un traitement en soirée
      Il vaut mieux une eau « propre » en effet. Si l’eau de la citerne est sale (ce n’est peut être pas votre cas ?), il y aura une réaction entre la matière organique en décomposition et le bicarbonate qui va neutraliser les acides.
      Faire le traitement le soir

  15. bonjour, je connaisse le systeme ce qui me manquais c’est le dosage.
    merci je traiterais demain matin ou ce soir pour eviter la chaleur salutation boukake

  16. BRASSART

    Le monde est petit, je viens de signer pour un jardin de la treille aujourd’hui du côté Angers et en allant sur un lien internet je tombe sur le tien qui fait parti de la même association. Merci pour tes conseils qui me plaisent bien vu que je suis débutant, en espérant que l’on aura la chance de se rencontrer.
    Hubert

    • Aurelien

      Bonjour Hubert,
      En effet le monde est petit ! Tu es aux 3 paroisses ou aux appentis ?
      Si jamais tu passes par Ste Gemmes n’hésites pas à passer me voir si je suis au jardin et si tu me reconnais.
      Sinon tu me verras sûrement à la prochaine AG.
      Bonne journée et à bientôt
      Aurélien

  17. Depuis des années ,je fais mes graines de tomate comme suit :1)récupération des graines dans les premières récoltes -2)Les laissez trempée dans une eau de pluie préalablement bouillie et refroidie (frigo)-3)Attendre que le moisi vienne en surface au dessus des graines « anti bio naturel »-4)Rinçage des graines avec de l’eau de pluie préalablement bouillie et refroidie (frigo) -5 )Laissez sécher les graines sur du papier propre a l’ombre et a l’intérieur « type papier ramette ordinateur »- 6) Quand les graines sont sèches ,décoller celles collées au papier, ramasser le tout et les mettre dans une enveloppe papier « jamais plastique,comme beaucoup font  » 7) passage 15 jours dans le frigo dans une partie a 4°,moins si vous le pouvez ,mais pas plus -8)Inscrire sur l’enveloppe la variété et la date de ramassage des graines ,les ranger dans une pièce fraiche et sèche et c’est ainsi que j’ai des graines que j’ai pu semer des graines de tomate 10 ans après les avoir récolté, et elles ont germées comme les autres ,cela évite aussi de le faire chaque année et surtout d’avoir toujours des graines saines et de bonne qualités -Ceci est valable pour toutes graines potagères et de fleurs, évidemment beaucoup n’ont pas a être trempées.Je vous prie de bien vouloir m’excuser pour les fautes d’orthographe ET SURTOUT DE CONJUGAISON.Une petite chose encore : Je n’ai jamais eu a traiter mes tomates,pas de maladie –

    • Aurelien

      Merci pour votre partage d’expérience Delsol
      Pas de problème pour les fautes, je dois en faire pas mal aussi, et votre message est même bien écrit.
      J’ai à peu près la même méthode que vous, par contre j’utilise de l’eau du robinet pour le rinçage. Mais je suis d’accord avec vous pour la fermentation ou j’utilise de l’eau filtrée ou de pluie si j’en ai a disposition à cette époque de l’année.

      c’est ainsi que j’ai des graines que j’ai pu semer des graines de tomate 10 ans après les avoir récolté, et elles ont germées comme les autres ,cela évite aussi de le faire chaque année et surtout d’avoir toujours des graines saines et de bonne qualité

      En effet, c’est intéressant d’avoir des semences de bonne faculté germinative.
      Toutefois je vous invite à une petite réflexion sur la sélection de vos graines dans un environnement qui évolue malheureusement bien plus rapidement ces dernières décennies avec l’impact de l’homme sur la planète. En produisant des graines un peu plus régulièrement (tous les 2-3-4 ans), vous aurez une meilleure adaptabilité des variétés à leur environnement et à son changement. Toutefois je comprends parfaitement que ce n’est pas faisable tous les ans. Moi non plus je ne le fais pas.

      Bonne continuation, encore merci pour votre partage et à bientôt,
      Aurélien

  18. Mona

    Bonjour!!

    Ravie de m’inscrire à ce site. Félicitations. Plein de conseils et d’astuces pour jardiner au naturel!! J’ai un potager depuis 25 ans, sans engrais chimiques ni pesticides.
    Mais avec le temps, et en faisant fi du regard et de l’avis des autres j’ai changé ma façon de planter….. carrés et rectangles en permaculture, recyclage des matériaux et déchets du jardin, arrosage avec purin d’orties et consoude.
    Des fleurs qui se ressèment partout.

    Tout concorde avec votre façon de faire.

    Merci encore.

  19. Dubreucq Mireille

    Je suis tombée sur votre blog en cherchant comment commencer un potager sur une petite surface car je n ai pas beaucoup de terrain.
    J’ai arrêté mes recherche car ce blog m’a fourni toutes les infos nécessaires pour bien débuter.
    Merci pour toutes ces astuces et je vous tiendrai au courant de l’évolution de mon potager.
    bonne continuation à vous.

    Mireille

  20. Françoise

    Bonjour,
    pour les pommes de terres qui germent, le plus sur moyen est de rechercher des variétés qui ne germent pas vite. On arrive à le voir quand on en met à germer avant de les planter.
    les citrons freineraient la pousse et l’absence complète de lumière aussi,
    et une température fraîche.

  21. Bonjour raviee partager ses copmentaires sur les tomates je cultives bio et c est tous fumier bien mur et un coup de fouet vieux comme le monde (( la colombinnes )) a bientos alexandre

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Optionally add an image (JPEG only)

Animated Social Media Icons by Acurax Responsive Web Designing Company

Pin It on Pinterest

Share This