Les maladies et troubles physiologiques de la tomate

Le mildiou – Phytophtora infestans

Le mildiou est une maladie cryptogamique (due à un champignon) causé par Phytophtora infestans. Les symptômes du mildiou sont des taches marrons à noirâtre apparaissant sur les tiges, feuilles et fruits. Cette maladie se développe dans des conditions d’humidité élevée et par temps doux. Les oospores du champignons sont véhiculées par l’air. Les dégâts sont importants et peuvent impliquer la mort des plants si la maladie n’est pas contenue rapidement. Comment identifier le mildiou ? C’est par ici.

Que faire en préventif contre le mildiou de la tomate ?

  • Le plus important : Cultiver sous abri, sous serre ou sous un abri à tomates
  • Pulvériser une décoction de prêle tous les 15 jours
  • Pulvériser du bicarbonate de sodium à 5g/L après un épisode pluvieux
  • Voir mes 15 conseils pour éviter le mildiou de la tomate

Que faire en curatif contre le mildiou de la tomate ?

  • Intervention : Urgente
  • Commencer par supprimer les parties fortement touchées
  • Pulvériser du bicarbonate de soude pour assécher les petites nécroses.

Le pied noir de la tomate

Le pied noir de la tomate, également appelé le chancre de la tige est une maladie cryptogamique (due à un champignon), le Didymella lycopersici. La maladie se manifeste par une nécrose brune qui encercle la tige à partir au niveau du collet, au dessus sur la tige et en dessous. Une fois que le champignon à ceinturé la tige la partie supérieure de la plante reçoit moins de sève et les feuilles jaunissent puis flétrissent. La transmission se fait par le sol et notamment par les déchets végétaux de la même famille. Il se développe en conditions d’humidité élevée et a une température optimale de 20°C.

Le pied noir de la tomate est une maladie plus rare que le mildiou, depuis que je jardine j’en ai eu une seule année sur deux pieds, j’ai du éliminer les plants infectés qui sont morts malgré mes tentatives d’assèchement de la maladie au bicarbonate de sodium.

Que faire en préventif contre le pied noir de la tomate ?

  • Prévoir une rotation de 3 années, dans la mesure du possible
  • Espacer suffisamment les plants à la plantation
  • Éviter l’arrosage par aspersion. Jamais sur les tomates !
  • En cas de culture sous serre, prévoir une bonne aération, idéalement par le bas
  • Maintenir le champignon dans le sol en pulvérisant de la décoction de prêle

Que faire en curatif contre le pied noir de la tomate ?

  • Tenter une pulvérisation de bicarbonate de sodium à 5 g/L
  • Tenter une pulvériser à base d’huiles essentielles de serpolet ou de sariette

La Verticilliose

La verticilliose est une maladie vasculaire cryptogamique (due à un champignon) causée par Verticillium dahlia. Les symptômes se manifestent du bas vers le haut de la plante, les vaisseaux se bouchent et certaines parties des feuilles ne sont plus irriguées. Dans un premier temps, on observe sur les folioles du bas un jaunissement entre les nervures, ce qui forme d’ailleurs parfois un « V » (pratique pour identifier les maladies Vasculaires). Ce jaunissement évolue vers un dessèchement de la partie atteinte, elle prend une teinte marron. L’aspect global de la plante est flétrie, bien visible lorsqu’il fait chaud. En sectionnant la tige ou un pétiole on peut observer des vaisseaux bruns, mais c’est un symptôme aussi caractéristique de la Fusariose. Si la maladie survient au printemps, les dégâts peuvent être importants et impacter fortement les récoltes. C’est une maladie qui arrive sur les variétés anciennes et reproductibles car une grande majorité des variétés hybride sont résistantes, elles possèdent le gène de résistance « Ve ».

Que faire en préventif contre la verticilliose de la tomate ?

  • Éviter toute fertilisation trop importante
  • Utiliser l’action élicitrice du purin d’ortie pour renforcer les plants dès la plantation
  • Greffer vos variétés anciennes sur des porte-greffes résistants : Maxifort, Beaufort, Brigeor

Que faire en curatif contre la verticilliose de la tomate ?

  • Il n’y a pas de traitements curatifs contre la verticilliose
  • Si un plant est fortement attaqué, arrachez-le et jetez-le. Vous pouvez le composter si vous maitrisez bien la montée en température du compost.

L’anthracnose ou maladie du charbon

L’anthracnose ou maladie du charbon est une maladie cryptogamique causée par diverses espèces de Colletotrichum dont C. coccodes, C.gloeosporioides et C. dematium. Il se développe dans des conditions de forte humidité et de températures cC’est une maladie qui se manifeste sur les fruits mûrs, des taches rondes et huileuses creusent progressivement le fruit, elles deviennent noires au centre, ce qui correspond à la fructification du champignon. Plusieurs taches peuvent se rassembler et entrainer une grande pourriture. Le fruit devient inconsommable.

Que faire en préventif contre l’anthracnose de la tomate ?

  • Pulvériser une décoction de prêle tous les 15 jours (comme pour le mildiou)
  • Bien distancer les plants à la plantation pour favoriser une bonne aération
  • D’autres plantes potagères sont sensibles : Concombres, melons, fraises, fèves et haricots

Que faire en curatif contre l’anthracnose de la tomate ?

  • Il est trop tard pour agir; les fruits contaminés sont à jeter rapidement avant que les spores ne contaminent les autres tomates.
  • Lavez vous les mains après avoir retiré les fruits contaminés et avant de toucher des fruits sains.

La nécrose apicale

La nécrose apicale ou cul noir est un trouble physiologique causé par une mauvaise absorption du calcium par le plant de tomate. Il se manifeste par une nécrose marron à noire située à l’extrémité des tomates. J’ai consacré un article sur ce trouble physiologique, quelles sont les causes, que faire en préventif et en cas de nécrose avérée.

Animated Social Media Icons by Acurax Wordpress Development Company

Pin It on Pinterest

Share This