Les mots du jardinier

Botanique, entomologie et lexique du jardinier

Adventice : Nom donné aux « mauvaises herbes » des cultures.

Allélopathie : Ensemble des phénomènes, positifs ou négatifs, directs ou indirects, que les plantes exercent les unes sur les autres.

Auxiliaire : C’est le nom donné aux organismes aidant à lutter contre les nuisibles. On parle d’auxiliaires de culture. Par exemple les coccinelles sont des auxiliaires vis à vis des pucerons.

Bivoltine : Se dit pour un animal qui a deux générations par an. Exemple, la piéride du chou. Peu utilisé.

Borner : Action qui consiste à presser la terre autour du plant que l’on vient de repiquer. Généralement on borne à l’aide d’un plantoir.

Butter : Action qui consiste à ramener de la terre au pied d’une culture. Par exemple il est fréquent de butter les pommes de terre.

Carpocapse : Espèce de papillon (Cydia pomonella) qui pond ses œufs sur les feuilles des pruniers, pommiers, poiriers principalement. La larve du carpocapse creuse des galeries dans les fruits, ils deviennent véreux et tombent souvent avant maturité.

Coléoptile : Gaine protectrice entourant la pousse de certaines graminées lors de la germination de la graine. Les feuilles vraies percent le coléoptile. Visible notamment chez le maïs.

Compagnonnage : C’est le fait d’associer les végétaux entre eux.

Cryptogamique : Se dit d’une maladie causé par un champignon. Par exemple le mildiou est une maladie cryptogamique.

Espèce : L’espèce est un niveau dans la classification des êtres vivants. Par exemple le nom scientifique de la tomate est Solanum lycopersicum, lycopersicum est le nom de l’espèce. Il s’écrit en italique et la première lettre est en minuscule.

Famille : La famille est un niveau dans la classification des êtres vivants. Elle se situe entre le genre et l’ordre. Elle s’écrit en italique en latin et en romaine en français. Par exemple, la tomate fait partie de la famille des Solanaceae (lat.) Solanacées (fr.). La pomme de terre fait également partie des Solanacées.

Frutescent : Se dit des plantes qui ont le port ou la nature d’un arbrisseau.

Genre : Le genre est un niveau dans la classification des êtres vivants. Il se situe entre la famille et l’espèce. Chez la tomate, Solanum lycopersicum, Solanum est le nom du genre. Il s’écrit en italique et la première lettre est en majuscule.

Indigène : Qui est originaire du pays où il vit. Par exemple la piéride est indigène en France mais pas le doryphore.

Insecticide : Substance, préparation, capable de tuer les insectes. Un insecticide est un pesticide. Il peut être naturel, biologique ou chimique. Bien entendu sur ce blog je ne parlerais que d’insecticides bio ou naturels.

Insectifuge : Substance, plante, préparation capable de repousser les insectes.

Jachère : Terre temporairement non cultivée.

Marcotter : Méthode de multiplication des végétaux qui consiste à faire apparaître des racines sur la tige d’une plante en la mettant en contact avec de la terre et sans la détacher de la plante mère. La technique la plus courante est le marcottage par couchage, au jardin potager on peut le pratiquer chez la plupart des plantes aromatiques vivaces.

Le marcottage de la vigne

Messicole : Se dit des plantes qui poussent naturellement dans les milieux ouverts et cultivés comme dans les champs et les jardins. Exemples : coquelicot, bleuet des champs, camomille.

Mésophile : Se dit des organismes qui aiment les températures moyennes. Par exemple certaines bactéries.

Montaison : La montaison est le phénomène qui conduit la plante à former des graines pour assurer sa survie. Chez les légumes racines et feuilles on souhaite limiter ce phénomène afin de pouvoir les récolter plus longtemps. La montaison, bien que naturelle, arrive parfois plus tôt que prévu à cause d’un stress causé à la plante. Par exemple une chaleur trop importante ou un manque d’eau conduisent à la plante à monter en graines.

Mosaïque : Symptôme viral ayant l’aspect de marbrures jaunes sur le fond vert des feuilles de certaines plantes : Cucurbitacées, fraisier, haricot, Solanacées, framboisier. Les mosaïques sont dues à divers virus. Par exemple le virus Y de la pomme de terre (PVY) peut contaminer le piment, la tomate, la pomme de terre par l’intermédiaire de piqûres provoquées par des pucerons, créant un symptôme de mosaïque le long des nervures des feuilles.

Myrmécochorie : signifie « véhiculé par les fourmis ». Certaines graines de plantes que l’on rencontre régulièrement dans les jardins potagers bios, naturels et permaculturels sont déplacées par les fourmis. C’est notamment le cas du bleuet des champs, de la violette et de la bourrache. Les fourmis y trouvent leur compte, les semences contiennent une partie comestible. Les fourmis ramènent ainsi les graines dans leur fourmilière, les perdent parfois sur le chemin du retour, parfois elles sont consommées entièrement, et souvent, elles se mettent à germer ! La myrmécochorie explique ainsi pourquoi un plant de bourrache planté à un endroit en donnera d’autres à divers endroits du potager !

Nématodes : Ver microscopique qui vit dans la terre et qui se nourrit des racines de diverses espèces de légumes, comme l’aubergine, la tomate, le poivron, les carottes, les betteraves, les pommes de terre. Il existe des nématodes à galles et d’autres à kystes. La végétation des plantes contaminées est affaiblie, les récoltes sont amoindries, une plante fortement contaminée peut mourir. L’œillet d’inde, le grand tagète sont des plantes dont les racines excrètent des substances nématicides et permettent de limiter l’infestation des nématodes.

Œil : Bourgeon en dormance d’une plante qui va évoluer soit vers une branche, soit vers une fleur ou soit rester en latence. Chez les fruitiers il est facile de distinguer l’œil à bois,long et pointu, de l’œil à fleurs, court et globuleux.

Permaculture : Méthode culturale qui consiste à cultiver la terre en continu sans jamais laisser le sol à nu et en usant de chaque caractéristique des cultures et de l’environnement pour maintenir la fertilité de l’agrosystème.

Semis en pépinière : Semis qui peut être réalisé en godet, en terrine, en mini motte ou directement dans le sol. Les plantes obtenues seront transplantées à un autre endroit dans le jardin.

Semis en place : Semis réalisé directement à l’emplacement désiré. Comme avantages notons que les plantes obtenues seront plus robustes, plus résistantes aux maladies, les racines se développeront harmonieusement dans le sol. Comme inconvénients, ce semis demande des travaux de désherbage sur le rang ou entre les plants. En été un semis en place peut ne pas supporter le soleil et la chaleur, il faudra l’aider avec des ombrières.

Thermophile : Se dit des organismes qui aiment les températures élevées pour se développer. Par exemple certaines bactéries présentes dans le compost.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Optionally add an image (JPEG only)

Customized Social Media Icons from Acurax Digital Marketing Agency

Pin It on Pinterest

Share This