Débuter au potager

Pour démarrer un potager on commence par déterminer son emplacement. La terre cultivée doit être fertile, non polluée et l’exposition au soleil favorable pour la croissance de vos légumes et autres plantes du potager (aromatiques etc…). Ce premier article vous donnera une première piste pour déterminer le bon emplacement ainsi que tout ce qu’il faut savoir pour préparer une parcelle de culture. Vous trouverez aussi un premier exemple de petit potager.

Comment démarrer votre potager bio – pour les grands débutants

Cultiver un potager demande forcément des outils, et comme sur ce blog je vous apprends à jardiner bio vous verrez que l’on évite de perturber la vie du sol, pour cela on utilise des outils un peu spéciaux comme la grelinette. Cet outil permet d’ameublir la terre (c’est à dire l’aérer) mais sans la retourner !

Quelques outils pratiques à découvrir dont la grelinette

Le potager c’est aussi du désherbage, quoique nous verrons comment le limiter en cultivant des plantes que l’on appelle des engrais verts et en pratiquant le paillage (ou mulching). Dans le premier article ci-dessous je présente différents outils dont l’excellente ratissoire provençale. Dans le second je présente justement après différentes façons de désherber mécaniquement, le paillage. C’est un point clé en jardinage bio, et pas seulement pour limiter le désherbage mais également pour protéger le sol de l’érosion, nourrir la faune etc…

Le sarclage au potager – les différents outils

Comment désherber facilement votre potager

Vous allez me dire que je suis bien sympathique de vous présenter tous ces outils mais il faut se les procurer et mettre la main au portefeuille ! Dans cet article je vous donne des petites astuces pour trouver des outils et recycler des matériaux pour votre potager.

7 astuces économiques pour démarrer votre potager et quelques conseils d’autonomie pour votre potager

Nous avons vu jusqu’à maintenant des bases du potager bio, il est temps de passer à la culture des légumes proprement dite.

Vous trouverez différentes fiches de culture sur cette page : Les plantes

Voici aussi d’autres conseils sur la culture des légumes :

Voici enfin d’autres articles classés par thématiques :

Favoriser la biodiversité

Comment attirer les coccinelles au potager

5 fleurs pour attirer les pollinisateurs au potager

Les syrphes : des alliés de taille au potager

La fertilisation naturelle

Le purin d’ortie : fabrication et utilisation

Le purin de consoude : fabrication et utilisation

Où trouver vos plantes pour vos préparations naturelles ?

Les plantes compagnes

Associations de plantes : fruitiers, petits fruits, fleurs et plantes aromatiques – bilan 2013

Associations de plantes : Légumes, fleurs et plantes aromatiques – bilan 2013

8 associations de plantes testées au potager et verger biologique

Associer carottes et poireaux pour un double bénéfice au potager

La gestion de l’eau au potager

20 conseils pour bien gérer l’eau au potager

L’art du compostage

Le compost une faune incroyable

8 conseils pour réussir un compost de qualité

Le rapport carbone sur azote au compost

Les bactéries du compost

Les travaux mois par mois

C’est par ici

Articles de fond

Bien comprendre les variétés : quelle différences entre une variété population, une lignée pure, un hybride F1 ou un hybride plus complexe ? Quelle réglementation en France ?

Interviews

Nicolas Larzillière nous présente son livre anti-mildiou

Passionnée des tomates Sophie cultive 1250 variétés différentes

Livres

L’art de faire travailler le naturel au jardin

Mes contributions sur les autres blogs

La mélisse sur le blog de Madorre

L’achillée millefeuille sur le blog du jardinier bio

Comment bien cultiver les poireaux pour une belle récolte sur le blog « au potager bio »

 

Ayez toutes les cartes en main pour bien démarrer

Vous souhaitez bénéficier d’un suivi pour créer et réussir votre potager biologique ?

Je propose depuis 2016 une formation 100% en ligne (pour le moment) pour réussir son potager bio. Cette formation vous ouvre les portes à un site privé où je donne toutes mes connaissances, mes retours d’expériences, sous forme d’articles, de tutoriels photos, de vidéos. Vous trouverez par exemple 48 fiches de cultures détaillés (légumes et petits fruits), des centaines de variétés sont décrites et je vous dis même où les trouver au moins cher et lesquels sont particulièrement adaptées à vos conditions de cultures (sol et climat).

Pour en savoir plus cliquez ici pour voir le programme complet

33 Comments

  1. dominique

    je trouve ce blog trés interessant , possédant une parcelle de jardin partagé de 50 m2 je fait de l’agriculture bio dans la mesure du possible en toout état de cause sans produits phytosanitaire
    continuer , je vais rester fidele !!!!

  2. voilà de bonne techniques pour débuter sagement son potager aujourd’hui avoir son propre potager est vraiment à la mode, surtout que cette activité non seulement est bénéfique pour notre santé car cela nous permet de bouger d’apprendre et de s’alimenter beaucoup mieux j’ai commencer le jardinage amateur en lisant des bouquins et je peux vous dire qu’aujourd’hui j’ai un beau paysage de potager !

  3. simon

    bonjour, avez-vous déjà testé le jardinage avec BRF?

  4. Bonjour,
    Merci pour ces bonnes techniques qui permettent de bien débuter tout en évitant les principales erreurs. Un article de passionné pour des passionnés.
    Au plaisir de vous lire !

  5. boulanger anne marie

    bonjour j aimerai savoir si les semis de tomates peuvent déjà avoir le mildiou et si je peux alors employer vos méthode sur ces petits plants Un tout grand merci

    • Aurelien

      Bonjour,
      Personnellement je n’ai encore jamais vu de mildiou sur des jeunes plants de tomate. Avez-vous vu des symptômes ?
      Il n’est pas utile de prévenir la maladie à ce stade.
      Évitez tout de même d’arroser par pulvérisation. Une petite astuce toute bête mais la meilleure pour les jeunes plants de tomates, prenez une bouteille d’eau avec le bouchon percé au centre, arrosez chaque godet de cette manière, en évitant les feuilles.
      Bon jardinage et également un grand merci pour votre commentaire
      Aurélien

    • bacquet

      bonjour moi non plusje pense que le mildiou par la terre et evolue par le vent.

  6. Marie Padoue

    Bonjour,
    Votre site est très intéressant.
    J’ai acquis un terrain de très mauvaise terre de 1600m2 où j’ai fait des parcelles de 25 m2 environ. Mon but est de faire fleurs et légumes bio. J’ai implanté aussi un verger entre les parcelles.
    Soucis du moment : décompacter la terre couverte maintenant de foin. J’ai contacté des bêcheurs qui ont renoncé tellement la terre est dure. J’envisage d’acheter un motoculteur bineur en désespoir de cause pour pouvoir planter des engrais verts et enrichir la terre durant au moins un an. C’est quasi de l’argile avec des déchets divers dedans, malgré des camions de nettoyage au départ et le passage d’un cultivateur qui a déjà labouré la terre et semer cette herbe.
    Pensez-vous que j’ai raison et que ce plan tient la route ?
    Excusez ce long discours et continuer votre blog, très bien fait.

    • Aurelien

      Bonjour Marie,
      En effet votre terrain va nécessiter pas mal de travail.
      Je n’ai jamais cultivé en sol très argileux je vous propose donc cette solution qui reste théorique mais qui ne peut qu’améliorer votre sol.
      Je vous suggère de le faire uniquement sur une de vos parcelles de 25m² pour commencer.
      Commencez par investir dans une grelinette. C’est un outil que vous aurez forcément besoin en terre argileuse.
      Décompactez le sol avec cet outil (beaucoup plus simple qu’avec une bêche) et ne retournez pas la terre, juste soulever les mottes
      Apportez une bonne dose de compost (vous pouvez en avoir en déchèterie) (environ 3 centimètre par mètre carré)
      Apportez aussi du sable (de rivière, de Loire) 1/4 à 1/2 mètre cube sur 25m²
      Incorporez le compost et le sable sur les premiers centimètres avec un croc. Bon courage.
      Pulvérisez ensuite un extrait fermenté de consoude pur. Le but est d’augmenter la vie du sol en micro et macro organismes, c’est eux qui travailleront votre sol en grande partie. Désormais exit les machines, elles détruisent la vie du sol.
      Ensuite couvrez votre sol avec du BRF et autres matières organiques. Observez régulièrement sous la litière de matière organique comment se comporte votre sol, vous pouvez repulvériser de temps en temps de l’extrait fermenté de consoude en le diluant un peu.
      Je vous conseille aussi de cultiver sur des planches un peu surélevées (10-15 centimètres de hauteur) afin de ne pas tasser davantage votre sol. C’est la façon dont je pratique dans mon potager, faites par exemple une planche de culture de 1,2m sur 5 mètres. Un passe pied de 30 centimètres sur 5 mètres puis une nouvelle planche de 1,2m sur 5m etc…

      Sinon je vous propose une toute autre solution alternative, voir l’excellent livre de Richard Wallner Manuel de culture sur butte : Une démarche permaculturelle. Pas de labour, pas de produits chimiques, des légumes bons, sains et bios ! » target= »_blank »>’Manuel de culture sur butte’.
      Bon courage à vous, vous allez en avoir besoin !
      Aurélien

      PS : Juste en relisant votre commentaire avant de publier, les engrais verts ne seront pas assez puissant sur le sol tel que vous le décrivez, par contre une fois que vous aurez fait tout le travail que je vous recommande, oui utilisez les sans problème, luzerne, vesce, seigle sont les meilleurs pour décompacter.

      • Marie Padoue

        Merci de votre réponse, Aurélien.
        Je ne sais pas si j’aurais le courage de faire tout ça, mais je vais y réfléchir.
        Vues toutes les parcelles, je peux essayer plusieurs solutions, c’est sûr !
        J’avais moi aussi pensé à la permaculture.
        A bientôt peut-être.

  7. bacquet

    bonjour cela fait deux ans que j,ai un potager,et je vois que mes légumes ont du mal a bien poussez je cherche a comprendre pourquoi cela se fait.merci

    • Aurelien

      Bonjour Jean-Paul,
      Il y a de nombreuses questions à ce poser :
      Comment est exposé votre potager ?
      Reçoit-il suffisamment de soleil ?
      Comment est la terre de votre potager ?
      Une couleur claire est signe de pauvreté en matière organique, une couleur foncée est signe de richesse
      A t-elle déjà été cultivée par le passé ? Quel est la profondeur de terre cultivable (arable) ?
      Apportez-vous du compost ? Paillez-vous le sol ?

      Je vais proposer d’ici quelques mois (la fin de l’année j’espère) une formation où tous ces points, et bien d’autres, seront passés en revue
      Si ça vous intéresse vous pouvez être tenu au courant de sa sortie en vous inscrivant à la newslettre du site (en remplissant le formulaire dans la colonne ci contre)

      Bonne journée
      Aurélien

      • bacquet

        bonjour et merci de me répondre,le soleil pas trop l,hiver mais l,ete ca va.avant de recupere cete parcelle de jardin communal il est resté au moins deux an sans culture et avant de me le donné comme ily avait beaucoup hrebes ils ont passez du rundop.mais cette année j,ai mis pas mal de feuilles mortes et les laissé tous les déchets de mes légumes sur la terre et je verrais ,mais comme je vais passé la grelinettes,mais je ne sais pas quoi faire apres si il faut que je passe le motoculteur merci de me renseigner.

        • Aurelien

          Bonjour Jean-paul,
          Dommage pour le R-Up mais excellent pour la couverture végétale, maintenant faut continuer avec les bonnes pratiques éco-responsables, tu as l’air sur la bonne voie.
          En ce sens c’est justement pour éviter d’utiliser le motoculteur (et la bêche) que l’on passe la grelinette. C’est bien moins perturbateur pour l’équilibre de la vie du sol et de sa structure.
          La couverture végétale étant déjà sur le sol, tu peux attendre la fin de l’hiver pour voir si le sol aura besoin d’être davantage ameubli (à la grelinette) ou si la faune aura suffisamment bien travaillé. Tu retireras le reste de feuilles mortes avant de passer la grelinette. Pour finir un simple coup de croc pour égaliser, casser les plus grosses mottes, mais pas trop finement non plus.
          Bonne journée et bonnes fêtes,
          J’espère avoir été clair en ce lendemain de réveillon de Noël ;)
          Aurélien

          • bonjour et merci pour la reponse.bonne fetes.

            • bonjour encore quelque question quel mefait procure le motoculteur sur la terre merci.

              • Aurelien

                Bonjour Jean-Paul,
                Je n’ai pas tout en tête mais voici quelques méfaits :
                Le motoculteur bouleverse la structure du sol, et la vie du sol.
                En passant le motoculteur on créé une semelle de labour, ce qui rend le terrain imperméable à la circulation de l’air et de l’eau, ce qui favorise le développement de certaines adventices comme le chiendent.
                Les bactéries qui se développent à la surface du sol se retrouvent trop en profondeur pour vivre. Et inversement pour les bactéries qui vivent en profondeur. Respecter leur lieu de vie est indispensable pour conserver la fertilité de ton sol.
                Certaines adventices sont coupées et multipliées (envahissement progressif des liserons)

  8. Camelière michel

    Bonjour à tous, je suis actuellement dans la préparation de mon terrain pour mon future potager. cette parcelle de 40/50 m2 je l’ai recouverte de carton mais non gros problème est que je ne trouve pas de compost à acheter sauf chez botanic à un prix qui ne donne pas envie.
    Que faire j’habite entre Aix En Provence et Marseille.
    Bonne semaine à tous
    Michel

    • Aurelien

      Bonjour,
      Avez-vous demandé en déchèterie ?
      Normalement elles en vendent, et à prix très raisonnable
      Tenez-moi au courant
      Aurélien

      • Camelière michel

        Super Aurélien ,merci de votre retour je vais me retourner sur les déchèteries du coin.
        A+
        Michel

        • Camelière michel

          Bonjour Aurélien,
          suite à mon problème de compost j’ai bien contacté Agglopole, ou je pourrais récupérer 50 l par semaine à ce compte la j’ai pas fini de recouvrir ma surface.
          Que faire ? (30 m2 )
          Merci pour tes bons conseils.
          Bonne semaine à tous
          Michel

          • Aurelien

            Bonjour Michel,
            Superbe nouvelle, il est gratuit leur compost ? Mais en effet c’est un peu dommage que c’est que 50L par semaine
            Il serait intéressant que tu demandes la masse volumique mais si je prend en moyenne tu devrais recevoir environ 25 kg de compost avec 50L. Tu confirmes ?
            Tu peux avant tout dessiner un petit plan de potager pour le printemps 2016.
            Pour certaines culture il est inutile d’apporter du compost. Ex : Ail, oignon échalote, fève, navet, chou de Bruxelles
            Sur les autres parcelles (qui recevront les cultures plus gourmandes) tu peux apporter 3kg par m², donc tu peux recouvrir à chaque fois 8m²

            Pour les années suivantes, je te conseille et je t’encourage à faire ton propre compost
            Un petit article à ce sujet ici :
            http://www.tous-au-potager.fr/8-conseils-reussir-compost-qualite/
            Bonne journée,
            Aurélien

            • Patpat

              bonjour,
              le site « donnons.org » donne du fumier (entre autre)..il suffit de taper le département.
              super site de recyclage !
              bonne soirée à tous

              • Aurelien

                Bonjour,
                Super le site Patpat, je me suis inscrit du coup ;)
                Aurélien

  9. Camelière michel

    Bonjour Aurélien ainsi qu’a Patpat ,
    Pour te parler du compost il faudra attendre jeudi après récupération.
    Pour ce qui est du plan de jardin très simple un rectangle de 5×6
    orientation Sud à gauche à 2 m ma maison au bout derrière la clôture un petit canal avec de l’eau de mars à octobre et à droite à 3m de cette parcelle une cuisine d’été.
    Malgré que la saison ne soit pas propice au démarrage d’un compost je l’ai fait quand même? d’ailleurs merci pour l’article qui va bien m’aider.
    A+
    Bonne journée
    Michel

    • Aurelien

      Bonjour Michel,
      D’accord pour jeudi.
      Pourquoi ce n’est pas la saison pour démarrer un compost Michel ?
      Au contraire, les matériaux sont très présents à l’automne, et le jardinier a du temps, il faut en profiter. Ce temps disponible est chose rare avec tous les travaux au printemps. ;)
      Bonne journée,
      Aurélien

  10. Camelière michel

    Bonjour,
    Voilà j’ai pu récupérer du compost hier sans restriction et gratuit malheureusement il faudra y retourner.
    J’ai démarré mon compost affaire à suivre.
    J’ai donc ma parcelle recouverte de carton, dessus une fine couche de compost (on ne vois plus les cartons).
    Bon week end
    Michel

  11. Camelière Michel

    Bonjour à tous je vous souhaites que du bonheur pour cette nouvelle année (il n’est jamais trop tard).
    Petite question : mon terrain étant recouvert depuis novembre quand va t il être possible d’intervenir dessus?
    La grelinette vous avez des adresses car par chez moi outil inconnu.
    Merci

  12. Camelière

    Merci Aurélien pour le retour, quand tu parles de décomposition, tu parles des herbes? ou des cartons?
    Les herbes il n’y en a plus mais les cartons ne sont pas décomposés peut être du à un manque de pluie?
    Sinon ma première action une fois tout décomposé est de retourner le terrain avec ma future grelinette?
    sommes nous bien d’accord?
    est il utile que je mouille la surface recouverte de compost?
    A bientôt
    Michel

    • Aurelien

      Salut Michel,

      Très bien pour les herbes décomposées. Oui je parlais des herbes, le carton c’est normal qu’il ne soit pas encore décomposé, il lui faut presque 1 an.

      Si tu as besoin d’une surface (que j’appelle planche de culture) pour tes plantations de février, tu découvres la planche de culture du paillis, puis tu ameublis à la grelinette sans retourner la terre comme j’avais déjà du te le conseiller, tu en profiteras pour retirer les éventuelles racines non décomposées. Ensuite tu casses les grosses mottes et tu nivèles la planche de culture avec un croc. Suivant la culture tu peux rajouter du compost que tu enfouies superficiellement à l’aide d’un croc (en février il n’y a pas de cultures aux besoins exigeants en compost).

      Toutes ces opérations doivent se faire sur un sol ni trop humide ni trop sec. Tu n’as pas besoin de mouiller la surface à cette époque de l’année.

      Tu as prévu des plantations en février ?

      Bon dimanche,
      Aurélien

      • Camelière

        Merci Aurélien, non tien de prévu en plantation mais impatient de démarrer mon potager. Je vais me lancer d’abord dans les semis et le premier que je vais faire sera un semis d’artichaut.
        J’ai commander mes graines sur « la ferme de st Marthe »
        Tu parles peut être des semis sur ton blog?
        Bonne semaine et encore merci pour ta disponibilité.
        Michel

  13. Natasha

    Bonjour Aurélien, votre site est une mine d’or ! Merci !

Trackbacks/Pingbacks

  1. Jardin | Pearltrees - [...] Débuter au potager | Tous au potager : Apprenez à jardiner bio [...]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Optionally add an image (JPEG only)

Customized Social Media Icons from Acurax Digital Marketing Agency

Pin It on Pinterest

Share This