Phacélie, Vesce de printemps, Moutarde : Trois engrais verts de printemps qui trouvent leur place dans votre potager. Voyons dans cet article les multiples vertus des engrais verts et pourquoi vous devriez en semer. D’ailleurs je ne suis pas le seul à être convaincu de leur intérêt au potager, voyez par exemple le point de vue de Yannick à ce sujet : Les engrais verts.

Pourquoi semer des engrais verts de printemps ?

Le but est d’occuper le terrain avant la culture des plantes estivales qui seront plantées à partir de la mi-mai. C’est ce qu’on appelle la culture dérobée. Vous pouvez par exemple les semer avant la mise en place des tomates, courgettes, potirons, maïs doux etc…  Évitez de les semer aux endroits où vous allez faire des semis directs comme la carotte car nous laissons les racines en terre. Il est donc important d’avoir le plan de son potager de l’année sur papier ou au moins en tête pour savoir quelles zones à vous allez semer. Mais avant d’aller plus loin laissez moi vous convaincre de l’intérêt d’en semer :

La culture des engrais verts de printemps va avoir pour avantages de :

  • Protéger le sol contre l’érosion (pluie et vent) et du dessèchement (vent et soleil).
  • Enrichir le sol en matières organiques facilement décomposables (tissus jeunes riches en azote) et donc booster vos futures cultures.
  • Limiter le développement des adventices.
  • Participer à la rotation des cultures et donc diminuer les risques de maladies et de ravageurs.
  • Maintenir une hygrométrie élevée à leur proximité et participer à l’économie d’eau
  • Aérer le sol (décompaction du sol par les racines et par la faune comme les vers de terre)

Quand les semer ?

Les engrais verts se sèment généralement de février à avril mais peuvent aussi être semés en été après la récolte d’une culture comme les pommes de terre.

Comment les semer ?

  1. Commencez par écarter le mulch de la plate bande. Si vous n’aviez pas de mulch retirez les éventuelles adventices à l’aide d’un croc.
  2. Si la terre est trop tassée vous pouvez la décompacter à l’aide d’une grelinette ou d’une fourche bêche sans retourner la terre.
  3. Passez le croc pour casser les mottes et égaliser le niveau de la parcelle.
  4. Munissez-vous d’un seau mettez quelques poignées de terreau et la quantité de graines pour votre surface. Mélangez bien.
  5. Semez à la volée. Référez vous ci dessous pour les quantités.
  6. Plombez avec le dos du râteau pour mettre les graines en contact avec la terre.
  7. Arrosez si besoin. Normalement l’hygrométrie de l’hiver vous dispense d’arroser, faites le en fonction de votre sol et des prévisions.

Petite astuce : Pour vos semis, une cuillère à café à ras c’est environ 3 grammes de semences (je l’ai mesuré ^^).

Petite astuce 2 : Le fait de mélanger vos graines à du terreau va vous permettre de visualiser plus facilement les zones ensemencées.

Quels engrais verts choisir ?

Les trois engrais verts de printemps les plus utilisées sont la phacélie, la vesce de printemps et la moutarde. Elles vont toutes les trois créer une quantité importante de biomasse.

La phacélie

Photographie Phécélie

Photographie Phacélie

La phacélie (Phacelia tanacetifolia) fait partie de la famille des Hydrophyllacées.

  • Densité de semis : 1 gramme par m²
  • Coût au m² : environ 2 centimes
Avantages Inconvénients
Fleurs très mellifères  Peut être hôte du virus Y de la pomme de terre
Croissance rapide  Peut abriter des ravageurs (pucerons, thrips)
Rotation idéale (pas de légumes de la même famille)  Supporte assez mal la chaleur

La vesce de printemps

Photographie Vesce de printemps

Photographie Vesce de printemps

La vesce de printemps est également appelé la vesce commune (Vicia sativa) et fait partie de la famille des Fabacées (légumineuses). On trouve aussi de la vesce d’hiver qui se sème en automne, c’est la variété qui diffère de la vesce de printemps.

  • Densité de semis : 5 grammes par m² (semence plus grosse)
  • Coût au m² : environ 4 centimes
Avantages Inconvénients
 Les nodosités sur les racines fixent l’azote de l’air coût plus élevé
Croissance plus lente

La moutarde blanche

Photographie moutarde

Photographie moutarde

La moutarde blanche (Sinapis alba) fait partie de la famille des Brassicacées (crucifères).

  • Densité de semis : 1 gramme par m²
  • Coût au m² : environ 1.5 centimes
Avantages Inconvénients
Coût faible Attire les nuisibles des crucifères
Croissance très rapide Ne pas la cultiver avant une crucifère
Étouffe les adventices

Petite astuce 3 : Mélangez ces trois engrais verts ensembles, vous connaissez mon leitmotiv : Diversité = Protection.

Nous verrons dans un prochain article comment détruire ces engrais verts afin de préparer le terrain pour vos futures plantations.