Comment identifier et lutter contre le mildiou de la tomate ?

3, Août 2012 by

Comment identifier et lutter contre le mildiou de la tomate ?

Lorsque le mildiou arrive sur vos plants de tomates le désastre à venir est de circonstance. Cette année 2012 a grandement favorisé cette maladie et si vous débutez au potager vous vous posez à tous les coups ces questions : Comment reconnaître le mildiou ? Que faire pour lutter ? C’est ce que nous allons voir dans cet article !

Dans ce précédent article : 15 points pour éviter le mildiou de la tomate, je vous ai surtout présenté des techniques préventives pour limiter l’entrée du mildiou en renforçant notamment les défenses de vos plants. Ces techniques prouvent leur efficacité mais lors d’une mauvaise année elles peuvent ne pas être suffisantes, surtout pendant les quelques semaines qui suivent la plantation, à ce moment nos jeunes plantes sont encore très fragiles.

Mildiou déclaré sur vos tomates, que faire ?

Vous devez réagir vite car si la maladie est bien présente et les conditions favorables elle va se répandre rapidement et vous risquez de tout perdre ! Par contre inutile de stresser et de penser que vous n’aurez jamais de tomates ! J’ai pu lire à quelques reprises sur le net que dès que vos plants attrapent le mildiou c’est fini. Inutile de vous dire que ce genre de propos est complètement faux, j’en témoigne par mon expérience et de nombreux jardiniers vous diront la même chose, vous pouvez sauver vos plants et nous allons voir comment :

Première phase : identifier les symptômes du mildiou

Premièrement, identifiez les symptômes de la maladie. Le mildiou est une maladie qui se développe sur toutes les parties du plant. Savoir l’identifier est primordial. Plus vous l’aurez identifié tôt et plus vous sauverez facilement vos plants.

  • Au niveau des feuilles le mildiou démarre souvent à la bordure du limbe. Regardez attentivement chaque foliole.  Le mildiou se manifeste en brunissant la partie supérieure du limbe. La partie malade commence par être verte foncée puis au fur et à mesure devient marron.
  • Regardez la tige, les pétioles et les pédoncules, le mildiou est très reconnaissable car il apparait en formant des tâches de couleur marron.
  • Enfin sur les fruits, il brunit les tomates. J’espère que vous n’en aurez pas ! Car à ce moment là oui il y a des chances pour que ce soit trop tard pour intervenir, mais seulement et seulement si le mildiou est généralisé sur tout le plant. Dans ce cas arrachez votre pied de tomate.

 

 

Deuxième phase : retirer les parties atteintes

Deuxièmement, vous allez devoir retirez les parties malades. A l’aide d’un couteau ou d’un sécateur propre, vous allez passez en revue tous vos plants. Coupez chaque partie contaminée et mettez-la dans un seau. Ne laissez pas les parties malades au pied de vos plants. Cette phase nécessite un peu de temps mais c’est indispensable. Dans le cas où le mildiou a fait le tour de la tige et si vous avez des gourmands sains en amont coupez la tige et laissez les gourmands prendre le relais. Si le mildiou a légèrement attaqué la tige ne coupez pas, et référez-vous aux deux derniers traitements de cet article.

quelques précautions :

  • Désinfectez vos outils régulièrement à l’alcool à 70°.
  • Je me frotte les mains avec de la menthe poivrée fraîche avant de toucher les plantes, la menthe aide à lutter contre les champignons.
  • Éviter de toucher avec vos mains les parties malades.
  • Coupez toujours au niveau de la partie encore saine, ne coupez pas dans le mildiou, ça ne servira à rien.

Troisième phase : traiter

Le traitement a pour but d’empêcher le retour du mildiou sur vos plants de tomates. Voici trois traitements utilisables en bio qui empêchent le retour de la maladie :

La décoction de prêle

La quantité de prêle nécessaire est de 1kg de plante fraîche pour 10l d’eau, ou 150g de plante sèche pour 10l d’eau. Si vous n’avez que quelques pieds de tomates il est bien entendu inutile de prévoir 1kg de prêle, à moins que vous ne la prépariez pour un maraîcher. Coupez la prêle en petits bouts, puis mettez-la dans de l’eau de pluie pendant 12h. Puis portez à ébullition cette préparation et laissez frémir pendant 30 minutes. Laissez refroidir et reposer 12h, puis filtrez. Conservez cette préparation jusqu’à 1 mois.
Pour traiter diluez au cinquième votre potion et pulvérisez vos plants de tomates.

La bouillie bordelaise

L’emploi de la bouillie bordelaise suscite de nombreux débats chez les bios. Doit-elle encore être acceptée ? Pour le moment elle l’est encore mais elle a de nombreux inconvénients. Le but ici n’est pas de débattre à ce sujet, évitez de l’utiliser mais si vous désirez tout de même l’employer voici quelques conseils :

  • Divisez toujours par deux la quantité inscrite sur les paquets.
  • Protégez-vous ! Masque et gants obligatoires. Ne prenez pas en considération les avis des jardiniers qui vous diront, c’est inoffensif la BB ! C’est faux, c’est un produit toxique !
  • Ayez toujours une pression très forte dans votre pulvérisateur.
  • Éviter de créer des ruissèlement sur les tiges
  • Ajoutez éventuellement un peu d’argile pour que la BB se fixe mieux sur vos plants
  • Si de la pluie est prévue reportez à plus tard votre traitement
  • Enfin, attendez 15 jours pour récolter vos tomates après votre dernier traitement

Le bicarbonate de soude + savon noir

Mettez dans un litre d’eau 5g de bicarbonate de soude et 1 cuillère à café de savon noir. Pulvérisez.  Le bicarbonate neutralise l’acidité d’un milieu. Le mildiou se développe à un pH plutôt acide. En rendant le milieu défavorable la sporulation du mildiou est freinée. Pour plus d’informations consultez cet article sur le bicarbonate de soude.

Qui a dit qu’on ne pouvait pas guérir le mildiou ?

Nous l’avons vu au niveau des photos, le mildiou est détruit avec de fortes températures. Cultiver vos plants dans une serre permet de bénéficier facilement de cet effet curatif en laissant monter les températures. Seulement quand on débute le potager on a rarement une serre à disposition. Pas de problèmes, des jardiniers et maraîchers ont expérimenté et ont prouvé l’efficacité de traitements naturels qui ont une action curative sur le mildiou (source forum de tomodori). Les voici :

L’infusion de sauge

La sauge officinale est reconnue pour ses propriétés antifongiques. Des expériences de jardiniers mettent en avant l’infusion de sauge pour un véritable effet curatif sur le mildiou de la tomate en 48h. 200g de feuilles de sauge officinale (ou 150g de sommités fleuries) pour 10l d’eau, porté à 80°C, laisser refroidir, filtrer et pulvériser pur.

Les huiles essentielles : Le Romarin à cinéole

De nombreuses huiles essentielles possèdent des propriétés antifongiques. Parmi celles qui donnent des résultats probants contre le mildiou nous trouvons le romarin à cinéole. Les huiles essentielles n’étant pas miscibles dans l’eau il faut les diluer dans du savon pour faire une émulsion. La quantité est de 20 gouttes d’huiles essentielles pour 5l d’eau (sans oublier le savon).

 

Pour conclure sur le mildiou de la tomate

J’espère que cet article aura plu et vous permettra de savoir réagir face au mildiou. Je n’ai jamais testé les deux derniers traitements mais ça ne saurait tarder si le mildiou revenait sur mes plants. Si vous les avez déjà testé où si vous les faites régulièrement n’hésitez pas à témoigner de vos observations et expériences dans les commentaires ci-dessous.

Je recommande également le livre de Nicolas Larzillière, « anti-mildiou », c’est un guide complet sur la culture de la tomate. Toutes les étapes de culture (Nicolas compte 9 étapes), du semis à la récolte sont détaillées et agrémentées d’une galerie photos pour être plus parlant. Vous apprendrez comment fortifier et protéger les plantes et surtout comment réagir en cas d’attaque du mildiou. En bref, je recommande ! Cliquez sur la couverture ci-dessous pour avoir plus de détails :

A propos de l'auteur :

Pour mes voisins jardiniers je suis un drôle de bio qui ne quitte jamais son appareil photo et son trépied : "Il ferait mieux de désherber son jardin plutôt que de prendre ses coccinelles en photo..." Je suis donc un fervent jardinier du potager naturel ou bio, depuis 2012 je partage cette passion avec vous via Tous au Potager.

Cliquez ici pour découvrir ma formation

69 Comments

  1. Bonjour Aurélien,

    Ton article est vraiment très clair et je suis bien d’accord avec toi : on peut réussir à sauver certains pieds de tomates même lors d’une attaque de mildiou. J’ai constater personnellement qu’il faut s’y prendre dès le début de la maladie mais je pense qu’il faut également que les températures deviennent clémentes dans les jours à venir de notre intervention, ainsi la progression peut être stoppé.

    Bonne journée et à bientôt
    Yannick

    • Aurelien

      Bonjour Yannick,
      Merci pour ton commentaire,
      Oui une bonne météo est déterminante pour sauver les plants. Avec de bonnes températures les traitements sèchent plus vite et ruissèlent moins sur les plantes, c’est donc tout bénef.
      A bientôt
      Aurélien

  2. Bonjour Aurélien,

    Article très intéressant (tout comme ton guide pdf « Réussir à tous les coups vos tomates biologiques » que je recommande vivement à tes lecteurs…

    Je ne connaissais pas l’infusion de sauge. Et comme j’ai quelques pieds en extérieur (dont 2 ou 3 atteints par le mildiou), je vais faire l’expérience dès ce soir…

    Bonne journée,

    Gilles

    • Aurelien

      Bonjour Gilles,
      Merci beaucoup pour ton commentaire !
      Tiens nous au courant pour l’infusion de sauge sur tes pieds de tomates, j’ai hâte aussi de connaître les résultats de cette expérience !
      Bonne fin de journée,
      Aurélien

  3. Lilou

    Bon ben moi malheureusement, je vais tester le bicarbonate de soude + savon noir.

    et je commande HE romarin pour essayé plus tard si pas efficace.

    SNIF, vous dis quoi dans jours avenir et semaines.

    • Lilou

      resnif, je pleurrrrrre!!!!!

      Apparition aujourd’hui sur 2 tomates bien verte d’1 tâche noires,
      je suppose que c’est foutu?
      j’avais essayé eau,bicarbonate,savon noir mais c’était sûrement déjà trop tard pour moi.

      Les tomates son magnifiques mais toujours verte,
      elles ne veulent pas mûrir.

      Je suppose que j’arrache et je brule?

      Merci pour vos conseils.

      • Aurelien

        Bonjour Lilou,
        Pour les tomates est ce que ce sont bien des tâches de mildiou ? Et non pas une nécrose apicale (tâche noire sur le ‘cul’ de la tomate)?
        C’est vrai qu’elles ont pris leur temps pour murir cette année, pour moi c’est pareil, je les ai plantées un peu tard et du coup j’en ai mangé que quelques unes.
        A très bientôt,
        Aurélien

        • Lilou

          oui effectivement c’est 1 tâche noire sur le ‘cul’ de la tomate,
          Mais il y a aussi des tiges qui sont brunes comme sur les photos.

          Que faire?

          Merci de t’y intéresser.

          • Aurelien

            Bonjour Lilou,
            Ok, pour la nécrose apicale je t’invite à consulter mon document pdf « réussir à tous les coups vos tomates biologiques » que tu recevras en t’inscrivant via le formulaire en haut à droite, j’ai consacré un paragraphe pour ce problème.
            Pour le mildiou si tu as le temps envoie moi ton adresse email via le formulaire de contact, je te répondrais et tu pourras ensuite m’envoyer quelques photos, je pourrais te conseiller plus précisément suivant l’importance de l’attaque du mildiou sur tes plants.
            A bientôt
            Aurélien

          • Lilou

            Merci beaucoup, c’est fait, effectivement le PDF est très complet.

            Je viens de faire quelques photos des tiges qui reste, puisque j’avais enlevé les tiges qui étaient touchées avant de pulvériser au bicarbonate eau et savon noir liquide.

            En tous cas un grand merci!

  4. michel

    tu peux quand même cuisiner tes tomates vertes en confiture ou en chutney, maigre consolation. Il y a plein de recettes sur le net. Bonne chance. Pour ma part je n’ai trouvé qu’une vraie solution, un toit pour mes chéries : pour l’instant ça marche.

  5. quelques recettes qui vont mettre bien précieuses cet été. Lors d’attaque de Mildiou, j’enlevé les parties malade, je n’avais pas pensé à mettre quelques choses sur les plants. Celà fait plusieurs fois que j’entends parlé de Sauge..Et je n’aurais pas pensé non plus, à désinfecter les mains ensuite..Merci pour ces infos…

  6. Fabs

    J’habite en Normandie. Comme partout en France, l’été 2012 a été pourri. Mes plants de tomate ont été atteints par le mildiou. J’ai traité à la bouillie bordelaise (je ne connaissais pas les autres méthodes que je vais tester cette année sur un plant malade). Tous les jours, je suis allée couper les feuilles et les tiges malades. Cela a suffi à contenir la maladie sur 7 plants sur 10. J’ai dû en arracher 3. Des fruits se sont formés, mais il a fait tellement froid qu’ils ont commencé à rosir à la fin août seulement, pour finalement ne pas mûrir en septembre. J’en ai mangé très peu, mais j’en ai mangé ! Pour l’avoir expérimenté, la méthode manuelle consistant tous les jours à enlever les parties atteintes marche. Mais c’est du boulot !

  7. Djémal

    Mon paysans (amap), avait ses plants de tomates malade. Il a oublié d’ouvrir la bâche de la serre pour la rafraîchir (en été). Ses plants ont souffert de la chaleur mais s’en sont remis et le mildiou avait disparu .

  8. allo peut-ton avoir du mildiou sur de jeune pousse a peine germe sur le 4 première feuilles merci ?

  9. Romain

    Moi j ai réussi à sauver mes plants de tomate avec deux infusions une de thym et et une de laurier sauce
    En 4 jours le mildiou a totalement disparu
    J ai fait bouillir le thym et le laurier dans 5 litres d eau une fois froid je l est vaporisé sur mes plants et bingo ça as marché

    Cordialement .

    • Aurelien

      Merci pour le partage de cette expérience réussie Romain !

      • Bonsoir je suis une débutante j’ai fait quatre pulvérisations de bouillie bordelaise pour le mildiou sur mes tomates mes feuilles roulent c’est peut-être la maladie j’ai retiré quelque feuilles marrons mais trés peu que dois-je faire maintenant. la puvérisation au thym et laurier combien de quantité pour 5 litres d’eau. Merçi

      • palluat

        Bonjour,
        L’année passée mes pieds de tomates étaient tous atteint du mildiou, j’ai effectivement otées et brulées toutes les parties malades, et j’ai fais une infusion de sauge, et la maladie n’est pas revenue.

    • bur

      bonjour
      j’aimerai connaitre les proportions de lauriers sauce et thym pour 5 litres stp , merci anne-l

    • Bonjour pour avoir 5 litres d’eau à pulvériser combien faut-il mettre de thym et de laurier. Merçi

    • dominique

      Moi aussi j’aimerais bien connaitre les quantités de laurier sauce et thym à utiliser. J’essaie d’éviter au maximum la bouillie bordelaise. Comme je n’en mets pas en préventif, irrémédiablement j’attrape le mildiou. Donc je coupe les feuilles abimées, je traite ensuite à la BB et au bicarbonate de soude.
      Une solution à base de laurier m’interesse. Mais est ce efficace ?

      • dominique

        (suite) une recherche sur l’ami google : mildiou laurier sauce, nous donne des proportions ainsi qu’une recette apparemment stupéfiante : un purin ail – laurier sauce.
        A essayer.

    • bonjour Romain. toute nouvelle arrivée sur le site, je suis conquise par ses conseils.et ceux de tout le monde.Ayant du thym et du laurier sauècde, je suis tentée par l’expérience mes pieds de tomates n’ont pas bonne mine.Pour litres d’eau combien de thym et laurier a&vez-vous mis. Merci d’avance de votre réponse. j’ai bien noté 2 infusions et attendre 4 jours. a vous Irène

    • bonjour Romain, je viens de relire votre blog du 1er Juillet et j’-certainement-mal interpréter : vous parlez de 2 infusions- l de thym et 1 de laurier-sauce alors que moi j’avais compris thym et laurier mélangés.ce sont les 2 infusions que vous mélangez et que vous pulvérisez. vous avez fait 1 seule application ou 2 ou 3 à la suite. maintenant je reformule ma question quelles quantités de thym et de lauriermettez-vous pour llitre d’eau. merci de votre réponse car je voudrai essayer . jke viens de faire une application de sauge. abientôt de vos nouvelles . cordialement .le roncier d’Irène

      • ROMAIN

        Bonjour et désolé de mettre fait attendre , j étais en vacances
        alors c’est une seul infusion de thym et laurier mélangé j ai mis environ 100 gramme de thym et 100 gramme de laurier dans 5 litres d eau j’ai pas vraiment mesuré mon dosage désolé . Ceci étant juste apres que le thym et le laurier est sauvé mes plants il c’est mis a pleuvoir puis beau thym le mildiou a refait sont apparition donc deuxieme traitement au thym et laurier puis j’ai mis la bouilli bordelaise pour être plus sur j’ai quand même quelque plants présentant des tâches et apperement le mildiou est stoppé bien cordialement romain

  10. clémence

    Bonjour,
    Connaissez vous le traitement par l’argent colloïdal, à diluer dans l’eau et en pulvérisant? J’en fait actuellement le test sur mes tomates qui ont étaient atteintes par le mildiou. Je n’est fait qu’une seule pulvérisation il y a quelques jours, et j’observe que la maladie ne s’étend plus… A voir dans quelques jours car le temps ne nous gâtent pas ! Cependant fait grande confiance en l’efficacité de ce produit dans tous les domaines.
    Bonne journée à tous.

    • Aurelien

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire et votre retour d’expérience. Non je ne connaissais pas ce produit, je vais me renseigner sur le sujet.
      A bientôt
      Aurélien

    • guillaume

      Bonjour
      Je suis intéressé par votre expérience avec l’argent colloïdale.
      Le test a t il été concluant ?
      A quelle dose l’avez vous utilisé ?
      Merci

  11. Aymerico

    Un article très intéressant ! Qui tombe à pique , mes 2 pieds tomates sont atteintes (mes pommes de terres aussi d’ailleurs pfff) , j’ai attaqué par un mélange bicarbonate , eau et savon , j’attend de voir avant de changer de méthode !

    La sauge me semble un bon moyen ,faudra que je test sa car mon mélange bof bof mais où trouver de la sauge officinale ? Prions que le temps soit plus clément par chez moi on alterne soleil et pluie grrr !

    • Aurelien

      Bonjour,
      Vous pouvez trouver de la sauge en jardinerie sans aucun problèmes.
      Oui ce temps est très bien pour le développement du mildiou !
      Bon courage et à bientôt,
      Aurélien

  12. bonjour Aurélien. je lis avec intérets vos articles et un conseil me ren drai service: dans notre jardin nous de la prêle de la consoude (terrain bordé d’un ruisseau) des orties : est-ce que nous pouvons en ajouté -sans les fleurs bien entendu- à notre compost? merci d’avance de votre réponsepour le présen t nos tomates ont le mildiou je viens d’essayer la décoction de sauge, j’enlève au maximum les parties maladeset je surveille tous le »s jours. dans les jours à venir je vous dirai comment se portent nos « malades ». amicalement  » le roncier d’Irène »

    • Aurelien

      Bonjour Irène,
      Oui bien entendu pour ces plantes, le compost obtenu n’en sera que meilleur. La consoude et l’ortie rentrent d’ailleurs dans la composition du QR (Quick return composting system), un mélange de fleurs et de plantes utilisé comme activateur de compost.
      Bonne chance pour vos tomates, ça devrait marcher ! Ici aussi le mildiou est présent, je prépare ce soir même une infusion de sauge, ail et laurier.
      Amitiés,
      Aurélien

  13. Pickpoker

    Bonjour Aurélien,
    Merci pour l’article :) mais j’ai une question à laquelle je n’ai trouvé aucune réponse sur le web.. Quelle est la différence entre le mildiou et l’alternariose sur tomate? J’ai plusieurs plants de tomates qui ont le mildiou mais l’un d’entre eux a perdu toutes ses feuilles beaucoup plus rapidement que les autres. Avec des taches noires sur les tiges et sur le haut des fruits mais c’est pas la nécrose apicale. J’ai l’impression que c’est un mildiou puissance 10. En fait, meme en regardant les photos des symptômes sur le site de l’inra je ne vois pas la différence entre les deux champignons…

  14. Rudi

    Bonjour…
    Avec les tomates, on oserait presque pas partir en vacances… Je viens de rentrer et quasi tous les pieds dans ma serre sont atteint.
    J’ai lu dans un petit livre que dans ce cas, pour la saison suivante, il fallait carrément enlever toute une couche de terre et remettre de la terre non contaminée. Tu confirmes ? Et si oui, enlever une couche de quelle épaisseur ?

    D’autre part, j’ai vu quelques questions concernant des tomates vertes. L’an dernier, j’en avais encore dans ma serre fin octobre et quand on a annoncé les premières gelées, j’ai donc tout ceuilli et rentrer dans la maison. Je les ai mélangées à des pommes dans plusieurs plats et elles ont toutes muries. Nous avons donc eu des tomates biçen rouge jusqu’à fin décembre ! En Belgique !
    Le mélange avec des pommes, truc trouvé sur le net, ça marche !

    • Rudi

      Bientôt un mois que mon commentaire/question est en attente d’approbation : débordé Aurélien ? :0)
      J’aimerais pourtant savoir si je dois prévoir l’enlévement d’une couche de terre…

    • Aurelien

      Bonjour Rudi,

      En effet assez débordé, désolé pour la réponse tardive…
      Et bien, ce qui est sur c’est que le champignon survit dans le sol. Donc, en effet ce raisonnement se justifie mais je vois des limites :
      – Comment savoir que le la nouvelle terre est « saine » ?
      – La contamination par le sol n’est pas le seul vecteur, la contamination peut être aérienne.
      – Avec cette technique on détruit chaque année la structure du sol

      Comme pour de nombreuses cultures, il est bon d’effectuer des rotations. En serre c’est moins évident. Ce que je peux surtout vous conseiller c’est de ne pas laisser à même le sol les parties contaminées par le mildiou (tomates, feuilles) et une fois vos récoltes finies, déracinez les plantes. Mettez tous ces déchets au compost. Après la culture, mettez une bonne couche de paillage pour favoriser la vie biologique du sol et ainsi remplacer les populations de champignons pathogènes par d’autres populations de champignons.

      Pour les tomates vertes, oui c’est une bonne technique, et sans pommes ça marche aussi.

      Encore désolé pour cette réponse tardive !
      Aurélien

  15. Paty

    Coucou Aurélien!
    Très intéressants tes articles….
    Je connaissais le bicarbonate mais l’H.E. de romarin à cinéole.
    Pour avoir subi les méfaits du mildiou l’année dernière, je vais tenter ces recettes cette année.
    Merci pour tes conseils.
    Pat

  16. lienard pierre

    bonjour je vais passer commande pour le livre.je n habite pas loin de chez toi je suis à tarascon ariege.peut on melanger le purin d orties avec le purin de consoude et la bb et le bicarbonnade je te remercie à l avance

  17. lienard pierre

    j oubliais as tu de la decoction de preles merci

  18. marme

    bonjour Aurélien je me suis aperçu que sur mes feuille de mes pies de tomate qui avait des tache moire je ne c’est pas si c’est le mildiou que faire merci

    • Aurelien

      Bonjour,
      Envoyez-moi une photo, je pourrais probablement vous répondre.
      Vous pouvez mettre une photo dans le commentaire. Cliquez sur répondre. Puis en bas de l’encadré sur « parcourir » puis choisissez une photo (format jpeg accepté uniquement)

  19. Lola

    Bonjour et merci pour vos précieux conseils !
    Je voudrais essayer la sauge en curatif sur mes plants de tomates cerise bien atteints.
    Faut-il utiliser de la sauge séchée ou fraiche?
    Vous parlez également d’ajouter ail & laurier, pouvez vous préciser des quantités et s’il faut du frais ou si le sec convient ?

    Encore merci pour votre aide.

    Lola

    • Aurelien

      Bonjour,
      Vos plants de tomates sont déjà atteints par le mildiou ? Dans quelle région êtes-vous située ?
      La sauge peut être fraiche ou sèche. Vous devez juste adapter le poids, comptez environ 5 fois moins avec des plantes sèches.
      Pour l’ail et le laurier c’était un petit test, je n’ai pas noté les quantités (honte à moi).

      Comme je suis dans la recherche permanente d’une solution naturelle vraiment efficace en curatif, je vous invite à essayer l’extrait fermenté de bardane (plante entière). 1kg de plante dans 10l d’eau, pendant environ 10 jours (bien remuer tous les jours) puis une pulvérisation à 5%. A associer éventuellement avec un extrait fermenté de sauge (mêmes proportions). Bien veillez à préparer les deux extraits fermentés séparément, faire le mélange uniquement lors de la pulvérisation. De plus ajoutez un paillage de bardane coupée et de sauge au pied des tomates après les avoir laisser sécher quelques jours.

      N’hésitez pas à me tenir au courant
      Aurélien

      • mialon

        bonsoir ,je reve_ soigner ces plants ;de tomates avec de la sauge ,du bicarbonate etc . c est comme soigner le cancer avec de l homeopathie.j ai 65 ans je jardine depuis tres lomptemps ,pas de produit chimique mais cette annee de secheresse (ardeche) donc ne pas accuser l humidite j ai tout essaye et en preventif touts mes pieds malades, ma vigne etc.je suis persuade que le seul remede preventif ;valable; ne pas replanter au meme endroit ;si l on a la place bien sur .ma vigne attaquee j ai utilise une seule fois un produit chimique mildiou eradique alors x traitements de sorcier; ou un seul traitement chimique . l annee prochaine je n hesite pas

  20. Myriam

    Bonjour,

    Merci pour votre article très bien fait et qui m’a permis d’identifier un peu tard le mildiou sur un plant de tomates. Sur le pied concerné le champignon a d’abord attaqué une feuille et fait maintenant le tour de la tige sur une hauteur de 4 cm, en dessous et et au-dessus tout va bien. c’est un peu compliqué de trouver de la sauge par ici, je vais essayer le savon noir + bicarbonate mais dois-je couper la tige au dessous du problème et tant pis pour les fruits qui commençaient à se former au dessus? merci pour votre réponse

    • Aurelien

      Bonjour Myriam,
      Oui il vaut mieux sacrifier ces quelques fruits qui commençaient à se former. Laissez un gourmand prendre le relais en tant que tige principale. Puis traitez préventivement avec le bicarbonate, renouvelez dans 10 jours.
      Il peut être aussi intéressant de stimuler les défenses naturelles de la plante avec un extrait fermenté d’ortie et de consoude, en pulvérisation à 5%. Si vous n’en avez pas sous la main il en existe dans les jardineries, mais c’est dommage de payer si vous pouvez les fabriquer vous même. Attention fabrication séparée puis mélange des deux extraits au moment de la pulvérisation.
      Pour aller plus loin sur ce sujet : http://www.tous-au-potager.fr/le-purin-dortie-fabrication-utilisation/
      Bon courage
      Et surtout n’hésitez pas à me tenir au courant de l’évolution
      Aurélien

  21. Ludivine

    Bonjour, j’ai utilisé du bicarbonate de soude sur mes plants de tomates(comme l’année dernière) mais là je n’ai pas regardé mes notes avant de faire ma préparation et j’ai mis 10g de bicarbonate et 2 c à s de produit vaisselle pour 1 litre d’eau au lieu de 5g et 1 c à c de produit vaisselle. Aujourd’hui j’ai vu que les feuilles de mes tomates avaient changées de couleur je ne les voit pas mourir mais elles sont plus marron enfin moins verte qu’avant. Est -ce que c’est embêtant où vont-elles se refaire avec le temps?
    Je vais refaire la bonne préparation avec les bons dosage. D’ailleurs tout les combien de temps pulvérisez-vous les tomates avec cette préparation?
    Bonne journée. Ludivine

  22. Marian

    L’idée de broyer du charbon de bois et de le répandre au pied de la pomme d’amour pour assainir le couvert vous parait t’elle appropriée? Et en application sur les plaies de la tomates. Entre autres j’essaye çà en ce moment… A suivre et sus au mildiou de bondiou!!!
    http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/charbon-de-bois-proprietes-utilisations.php
    Bravo pour ce site! Une mine.

  23. Samuel

    Je cultive sous serre des coeurs de boeuf. Cette année les plantes sont chetives et 3 sur 28 plants sont en train de sécher en portant quelques tomates. Ce n’est le mildiou. Les tomates ont toutes été petites jusqu’à présent (fin aout). Les prochaines sont plus grosses.
    J’avais utilisé comme l’an dernier de l’engrais liquide en respectant la dose indiquée. Mais je n’ai jamais eu des plans aussi laids. depuis une semaine j’ai mis de l’engrais rose et il me semble que le haut des plantes devient plus vert.
    Que pouvez vous me donner comme diagnostique et solution?
    Merci d’avance

    • j'gardin à Nono

      bonjour, depuis des années je traite au bicarbonate de soude en curatif, mais depuis 2 ans je traite aussi en préventif avec le même dosage, soit 12grs de bicarbonate de soude + 2 cuillères à soupe de savon noir liquide pour 5 litres d’eau,je ne pulvérise que pendant les périodes à risque (chaud et humide) les résultats sont efficaces, bien que l’on ne pourras jamais affirmer vraiment si il y avait infection sérieuse ou pas, ce qui est visible l’est vraiment en curatif, sa bloque la maladie, les tâches sur les feuilles sèche et se déshydrate, en les froissant légèrement elles tombent en poussières, je continue à traiter préventivement une fois par semaine, aussi bien au potager qu’en serre, mes pieds de tomates ont un apport d’orties à la mise en terre ou une sardine au pied quand le poissonnier peut me fournir des invendus, c’est un excellent engrais de départ, j’arrose au pied une fois sur deux avec du purin d’orties diluè à 10 % et je paille énormément pour maintenir la fraicheur, dés l’apparition des fleurs je passe au purin de consoude plus adaptée à la fructification, l’ortie étant quasi un engrais azotée

  24. Muller

    Infusion de sauge antifongique:
    Son effet est réellement prouvé, puisque elle guérit aussi les angines par gargarismes et les aphtes, gingivites, et autres affections bucco-pharyngées en rinçages de bouche…
    On peut aussi en boire contre les sudations exagérées.
    Personnellement testé avec succès
    Curatives pour nos maux et pour ceux des végétaux.

  25. jean

    j’ai les feuilles de mes tomates et les fleurs qui sont séchée que ce passe t’il si vous savez me répondre merci

    • Aurelien

      Bonjour Jean
      Difficile de faire un diagnostic avec simplement un symptôme
      Si vous pouvez me donner d’autres indications ça pourrait m’aider à vous aider. Des photos seraient également utiles (vous pouvez en mettre quand vous répondez au commentaire, en cliquant sur parcourir)
      Où sont vos plants (serre ou pas) ? Comment arrosez vous ? Avez-vous fait des traitements ?
      Dans quel état est la tige ? et le collet ?

  26. Muriel POTIER

    Bonjour Aurélien,

    J’ai fait tous mes semis de tomates cette année, les ai surveillés avec amour devant mes fenêtres.
    Avant de les sortir et planter j’avais déjà des fleurs.
    J’étais très fière.
    Et puis en Alsace il a plu et plu et replu, tous les jours, avec une température élevée tout de même.
    Je me suis dit: Muriel, couvre tes tomates, ça évitera le mildiou possible (même si ça ne m’était encore jamais arrivée dans mon jardin).

    J’ai couvert, des têtes au pieds mais sûrement trop bas. Fabriqué des anses courbes avec des tiges de mon noisetier et fixées avec du raffia sur des piquets hauts et recouvert d’une bâche. Tout nature.

    Très fière, toujours.

    Certains me disent: moi, j ai traité à la bouillie.
    Moi pas, je réponds toute fière.

    Et je me lève un matin: MILDIOU sur mes 20 pieds!!!!! Désespérée, dégoutée j’étais.

    Je saute sur le net et découvre ton infusion de sauge.
    Moi qui voyais mon plan de sauge s’épanouir d’annèes en annèes, à tel point que je me demandais qu’en faire (je le brûle comme encens tout de même), j’ai fait une infusion,200g, il en faut des feuilles. à froid j’ai rajouté HE bio de romarin, de thym et d’origan dans un peu de savon noir et pulvérisé aussitôt.
    Heureusement la nature m’a aussi aidé:forte température les jours qui ont suivi.

    Les feuilles avec mildiou ont séché.
    15 jours après et après leur avoir parlé gentiment, leur demandant de s’auto guérir, (moi, j’ai fait ce que j’ai pu), mes plants sont beaux à nouveau.
    Comme j avais décidé de ne pas retirer les gourmands cette année, j’ai des tiges qui sont bien reparties.

    C’est ma première année permaculture.

    Merci , merci Aurélien!!!

    Une ancienne pharmacienne reconvertie au bio…

    Muriel

    • Aurelien

      Bonjour Muriel,
      Et bien merci à vous pour ce superbe témoignage !
      En effet lorsque l’on recouvre les plants de tomates il faut toujours pouvoir évacuer l’humidité le plus rapidement possible. S’il reste de l’humidité (avec les parois trop basses) c’est très favorable au développement du mildiou.

      Superbe votre traitement de diverses HE et infusion de sauge !
      J’ai une petite question, vous avez mis combien de gouttes de chaque HE et pour quelle quantité à pulvériser ?
      Avec ce cocktail de bonne molécules je ne suis pas étonné que ça ait bien fonctionné.

      Je n’ai plus qu’à vous souhaiter d’excellentes récoltes !
      A bientôt,

      Aurélien

    • Bonjour muriel moi aussi j’étais fière de mes semis maintenant mes pieds de tomates et tomates cerises sont contaminés sous serre mais étant au marais l’humidité s’y installe j’ai coupé toutes les parties infectées mais j’aimerai traiter avec ta solution si tu me confirme aujourd’hui tes résultats probants ainsi que les quantités utilisées d’huiles essentielles
      Merci

  27. bonjours on parle toujours du mildiou de la tomate ou de la p de terre mais le sol doit il etre soigner aussi ? MERCI D AVANCE

  28. Kekenbosch jules

    Bonjour, quand on a eu le mildiou dans la serre est-il vrai qu’il faut enlever au moins 20 cm de terre et remettre de la nouvelle pour décontaminer, merci à vous.

    • Aurelien

      Non ce n’est pas vrai,
      Par contre ne laissez pas des déchets de tailles et des tomates contaminés à même le sol.

  29. Gablili

    Bonjour,
    Peut-on melanger à la solution mère de bicarbonate un peu d’huile essentielle de romarin ou d’arbre à thé?

    • Aurelien

      Bonjour,
      A votre place j’éviterais de mélanger, les HE étant des coktails de molécules il est fort possible que certaines réagissent avec le bicarbonate. Ce qui ne serait pas forcément nocif, mais la concentration en bicarbonate « actif » diminuerait. Par exemple certaines HE contiennent des acides, ce qui générerait une réaction acido-basique avec le bicarbonate.

      Vous pouvez par contre pulvériser du bicarbonate et quelques jours plus tard des HE.

      Cordialement,
      Aurélien

  30. Laurence Milhac

    Bonsoir,
    J’ai plante mes tomates il y a une semaine mais il a plu toute la semaine et tous mes plants sans exception ont des tâches marrons et notamment sur la tige… Que puis je faire ? J’ai enlevé un plant qui était complètement pourri… Les autres tiennent encore mais ne sont pas beaux… Est ce le mildiou ?
    Merci de vos conseils !
    Laurence

    • Aurelien

      Bonjour,
      Il est encore un peu tôt pour le développement du mildiou mais s’il a plu toute la semaine chez vous c’est possible. Dans quelle région/département êtes vous ?
      Essayez le bicarbonate de soude
      Mais avant enlevez les parties atteintes comme expliqué dans l’article
      Aurélien

  31. Munier

    Bonjour.

    Sauriez vs me conseiller une solution pour attacher mes tomates aux bambous que je fais tourner autour du support au fur et â mesure de la croissance.
    J’utilise toujours des liens métal recouvert de plastiques mais ça blesse trop souvent mes tiges. Le rafia n’est pas idéale car avec le poids des tomates on les retrouvent dégringolées !
    J’ai testé cette année un lien auto aggripant naturen mais les blessures sont toujours là peut-être un peu moins..
    Ayant prêt de 200 pieds chaque année il me faudrait un système efficace. Si vs avez une idée je suis preneur.
    Et bravo pr cet exposé sur le mildiou très clair.

    D’avance merci.
    Marc

    • Aurelien

      Bonjour Marc,
      J’ai une solution à vous proposer mais ça risque d’être trop tard pour cette année car peu pratique quand les tuteurs de bambous sont déjà en terre.
      Avant de placer vos bambous en terre vous les mettez à plat pour y faire des trous réguliers avec une perceuse, environ un trou tous les 15/20 cm. Vous percez sur les 2/3 de la canne, le tiers restant sera enterré.
      Ces trous doivent être de diamètre assez gros pour permettre de passer assez facilement du raphia ou tout autre type de ficelle
      Si le bambou est trop sec ou trop fin, le bois se fend parfois, mais en général quand on modère la force d’appui sur le bambou avec la perceuse ça ne casse pas.
      Avec cette technique le raphia ne pourra plus glisser avec le poids des tomates. ;-)
      Bonne journée,
      Aurélien

Trackbacks/Pingbacks

  1. Prévenir le mildiou de la tomate dès le mois de janvier - [...] Comment identifier et lutter contre le mildiou de la tomate [...]
  2. 20 conseils pour bien gérer l'eau du potager - [...] arrosent uniformément votre potager, favorisent les maladies de certaines plantes comme le mildiou de la tomate. Préférez l’utilisation de…
  3. Lutter contre le mildiou : Zoom sur le Bicarbonate de Soude - [...] Si vos plants ont déjà subit les foudres du mildiou vous allez devoir supprimer les parties malades avant de…
  4. lien intéressant | les petites poussent - [...] http://www.tous-au-potager.fr/comment-identifier-et-lutter-contre-le-mildiou-de-la-tomate/ [...]
  5. Le Croc du Loup » Blog Archive » Vos tomates sont malades ? tout n’est pas perdu …. - […] http://www.tous-au-potager.fr/comment-identifier-et-lutter-contre-le-mildiou-de-la-tomate/ […]
  6. Maladies | Pearltrees - […] Comment identifier et lutter contre le mildiou de la tomate ? EmailPartagez Lorsque le mildiou arrive sur vos plants…
  7. Jardin | Pearltrees - […] Comment identifier et lutter contre le mildiou de la tomate ? EmailPartagez Lorsque le mildiou arrive sur vos plants…
  8. Cultiver autrement | Pearltrees - […] Comment identifier et lutter contre le mildiou de la tomate ? […]
  9. Le bicarbonate de soude contre le mildiou de la tomate | cedricneau - […] Si vos plants ont déjà subit les foudres du mildiou vous allez devoir supprimer les parties malades avant de…
  10. Les maladies du potager | Réussir son potager bio - […] Autorisée en bio mais très largement controversée. Elle prévient toutefois efficacement le mildiou de la tomate. Retrouvez mes recommandations…
  11. Actualités | Pearltrees - […] : cette “mauvaise herbe” est l’une des plantes médicinales les plus utiles de la planète. Comment identifier et lutter…
  12. Jardin | Pearltrees - […] s’entendent bien : les ombellifères, les crucifères et les légumineuses. Aubergine : haricot,. Comment identifier et lutter contre le…
  13. Culture des tomates | Pearltrees - […] Tomodori, le site sur les variétés anciennes de tomates. Le tomatologue. Jardins de tomates. Comment identifier et lutter contre…
  14. Jardin potager | Pearltrees - […] Comment identifier et lutter contre le mildiou de la tomate ? Lorsque le mildiou arrive sur vos plants de…
  15. Jardin | Pearltrees - […] au jardin potager biologique. Tuto des makers : créer une butte auto-fertile à la maison ! Comment identifier et…
  16. Culture et utilisation de la tanaisie au potager et verger bio - […] Ex : Mildiou pomme de terre/tomate […]
  17. La culture des tomates au potager bio - […] Identifier et réagir face au mildiou […]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Optionally add an image (JPEG only)

Animated Social Media Icons by Acurax Wordpress Development Company

Pin It on Pinterest

Share This