Associer carottes et poireaux, un double bénéfice au potager

1, Juil 2012 by

Associer carottes et poireaux, un double bénéfice au potager

L’association des légumes au potager biologique est un moyen de lutte préventif efficace pour limiter l’attaque de certains ravageurs. Associer le poireau et la carotte est un bon exemple de compagnonnage.

Quelques généralités

Le poireau fait partie de la famille des Alliacées, comme l’ail,  l’oignon, l’échalote, la ciboulette, tout ce qui pique en fait ! C’est d’ailleurs du à leur forte teneur en soufre qu’ils piquent en bouche où qu’ils nous font pleurer. Mais nous ne sommes pas les seuls à être sensibles aux odeurs et au goût des Alliacées, c’est également le cas de certains insectes comme la mouche et le puceron de la carotte qui ne les supportent pas.

La carotte fait partie de la famille des Apiacées (anciennement Ombellifères), comme l’angélique, le cerfeuil, la coriandre, le fenouil, le céleri, le panais, le persil. La carotte éloigne la teigne et le thrips du poireau.

Une protection mutuelle

Vous l’avez compris, la carotte protège le poireau. Le poireau protège la carotte.

On pourrait oser extrapoler en disant : Les Alliacées protègent les Apiacées et vice versa !

C’est pourquoi nous avons tout intérêt à cultiver les espèces de ces deux familles proches les unes des autres. Des petits bémols tout de même, certaines aromatiques ont de forts effets allélopathiques négatifs (voir article sur l’absinthe et son effet sur la pomme de terre). Ici c’est l’angélique, qui peut avoir une action dans un rayon de 2 à 3 mètres autour de son pied à l’encontre du céleri. La coriandre aurait quant à elle un effet négatif sur le fenouil.

Concrètement au potager

Comment procéder ?

Semez un rang de carotte que vous entourez de deux rangs de poireaux. Vous n’êtes pas obligé de faire des rangs de 10m de long. Personnellement je cultive sur des planches de cultures qui ne font pas plus de 1,2m de largeur. Vous pouvez aussi intégrer des fleurs et aromates dans vos rangs.

Trois exemples

Exemple 1 : Bordure de ciboulette – Céleri branche – Poireau – Carotte – Poireau – Céleri rave – etc…

Exemple 2 : Bordure de ciboulette – Céleri branche – Poireau – Poireau – Carotte – Carotte – Poireau – Poireau etc…

Exemple 3 : Bordure de ciboulette – Fenouil – Poireau – Carotte – Poireau – Céleri rave – Chou – Cosmos – Chou etc…

Dans l’exemple 2, on double les rangs de poireaux et de carottes, aucun problème, c’est même beaucoup plus pratique à mettre en place. Certains agriculteurs qui cultivent avec les principes des plantes compagnes font des planches entières de carottes, puis de poireaux etc…

Dans l’exemple 3, j’ai volontairement intégré deux autres familles, celle du chou (Brassicacées) qui, avec le céleri se protègent mutuellement (rouille du céleri, piéride et mouche du chou). L’autre famille, celle du cosmos (Astéracées) va perturber la piéride du chou et… va ravir vos yeux ! Je veux faire passer par cet exemple qu’il est essentiel de diversifier ! Au delà d’une association entre deux légumes, il est toujours intéressant de tester davantage de combinaisons. Parfois ça ne marchera pas, d’autres fois il va se passer des « miracles ». Testez, diversifiez, laissez aller votre créativité, car c’est cela aussi le potager !

En conclusion sur le mélange des espèces cultivées

Évitez autant que possible de tomber dans la monoculture et mélangez les espèces. Bon, même s’il faut relativiser et se dire qu’au potager on est pas dans un champs. De nombreux ravageurs sont oligophages (se nourrissent que d’une seule espèce végétale). En diversifiant vos plantes les ravageurs auront une pression moins forte dans votre potager et iront dans le potager du voisin qui fait plusieurs ares d’une seule espèce… En d’autres termes une mouche de la carotte préfèrera attaquer une carotte qui ne sent pas le poireau !

Dans le même esprit et dans la mesure du possible diversifiez vos variétés, par exemple semez des carottes « Jaune du Doubs », « Touchon », « Rouge de Colmar » avec des poireaux « Bleu de Solaize », « De Liège », « Géant d’Hiver » etc…

Pour aller plus loin

Pour aller plus loin dans les associations des plantes je ne peux que vous recommander cet ouvrage : « Plantes compagnes au potager bio » écrit par Sandra Lefrançois et Jean-Paul Thorez et paru aux éditions Terre Vivante. Personnellement je le consulte avant chaque semis ou plantation. Ce livre est pour moi la référence sur les plantes compagnes. Grâce à ce livre vous ne risquerez plus de faire de mauvaises associations. Vous serez capable de choisir la meilleure association !

Et vous, avez-vous déjà entendu des plantes compagnes ? Connaissiez-vous cette association que j’ai développé dans l’article ? En faites vous d’autres dont vous êtes satisfait des résultats ? N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires ci dessous.

A propos de l'auteur :

Pour mes voisins jardiniers je suis un drôle de bio qui ne quitte jamais son appareil photo et son trépied : "Il ferait mieux de désherber son jardin plutôt que de prendre ses coccinelles en photo..." Je suis donc un fervent jardinier du potager naturel ou bio, depuis 2012 je partage cette passion avec vous via Tous au Potager.

Cliquez ici pour découvrir ma formation

2 Comments

  1. chantal

    Petites questions (sûrement idiotes parce que je suis pré-débutante!):
    1.
    quand on a éclairci les carottes, ne peut-on rien faire avec les malheureuses qu’on a arrachées (repiquage ou à la cuisine)? je n’aime pas le gaspillage
    2. quand on dit un mètre de carottes: c’est au semis ou après éclaircissage?
    Un grand merci pour vos réponses compatissantes ;) !
    Cordialement

    • Aurelien

      Bonjour Chantal,
      Je vous en prie

      1) Si bien sur, quand elles sont toutes petites je les laisse sur le sol, lorsqu’elles sont un peu plus grosses vous pouvez les manger. De même pour les fanes, il doit exister pas mal de recettes sur le net. Personnellement je les donne à mon lapin.

      2) Un mètre semé restera un mètre une fois éclairci. Peut-être que je n’ai pas bien compris votre question ?

Trackbacks/Pingbacks

  1. 8 associations de plantes testées au potager et verger bio - [...] jamais entendu parler de l’association de la tomate et de l’œillet d’inde ? Du poireau et de la carotte…
  2. La culture de la carotte au potager bio - [...] association bien connue est celle de la carotte et du poireau, chaque plante repousse quelques ravageurs de l’autre plante.…
  3. Comment mes fruits et légumes sont devenus amis ! - Les énergiques - […] Vous pouvez aussi choisir la voie de la facilité en vous inspirant de l’agencement déjà imaginé par d’autres, comme…
  4. La Carotte | Réussir son potager bio - […] association bien connue des jardiniers est celle de la carotte et du poireau, chaque plante repousse des ravageurs de…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Optionally add an image (JPEG only)

Customized Social Media Icons from Acurax Digital Marketing Agency

Pin It on Pinterest

Share This