Associations de plantes : fruitiers, petits fruits, fleurs et aromatiques

24, Déc 2013 by

Associations de plantes : fruitiers, petits fruits, fleurs et aromatiques

Associer les plantes est une technique avantageuse pour le jardinier et son jardin. Les bénéfices sont multiples, cela permet entre autre :

  • d’attirer les insectes pollinisateurs et les auxiliaires (ils régulent les ravageurs)
  • de repousser les ravageurs
  • de fertiliser les plantes
  • de protéger le sol de l’érosion
  • de limiter les plantes adventices
  • et bien d’autres vertus…


En avril dernier j’ai présenté dans cet article 8 nouvelles associations de plantes dans mon potager. Cet article est la suite du bilan des associations, vous allez trouver ci dessous des associations du verger et petits fruits du potager. Pour le bilan des légumes, je vous invite à le retrouver ici : Associations des légumes, fleurs et plantes aromatiques.

Pour commencer voici un tableau récapitulatif des associations testées cette année, de l’effet recherché et de mon appréciation pour chacune d’elle.

Associations Effet(s) recherché(s) Mon appréciation
Capucine – Poirier – Menthe Protection du poirier par la capucine et la menthe
Effet couvre sol par la capucine
4etoiles
Groseillier – Ciboulette Empêcher la rouille du groseillier 3etoiles
Framboisier – Soucis Prévenir le dessèchement des rameaux des framboisiers 4etoiles
Vigne – Origan Repousser les ravageurs de la vigne 3etoiles
Fraisier – Bourrache Accentuer la pollinisation des fraisiers 2etoiles

Poirier capucine menthe

 

La mouche tachinaire, attirée par la menthe ou la poire ?

La mouche tachinaire, attirée par la menthe ou la poire ?

Indications de culture :
-Poiriers variétés ‘Conférence’ et  ‘William’
-Menthe des cerfs Preslia cervina et menthe poivrée Mentha piperata
-Capucine Tropaeolum majus

Les capucines et les menthes ont étés transplantés au mois de juin à proximité des poiriers. J’ai fais un apport régulier de paillis (restes de culture, adventices coupées) au pied des poiriers. Vous pouvez vous procurer la menthe des cerfs (peu commune) ici : Menthe des cerfs.

Observations :

J’ai pu observer qu’une assez bonne proportion de poires étaient arrivées saines à maturité. Les poires véreuses sont tombées naturellement (éclaircissage naturel). Les capucines ne se sont pas très bien développées contrairement à la menthe poivrée qui s’est bien installée, la menthe des cerfs s’est peu développée. Lors de leur floraison les menthes ont attiré de nombreux insectes auxiliaires, dont les mouches tachinaires qui ont particulièrement appréciés la menthe poivrée.

Bilan et perspectives :

C’est une association difficile à apprécier la première année. La floraison des menthes attire les insectes auxiliaires ce qui est un point positif pour la protection des poires. Le bémol est que la floraison de la menthe arrive trop tard pour prévenir les attaques de certains ravageurs du poirier dont le carpocapse. Un futur article sera dédié à ce papillon et aux techniques de protection biologiques des poiriers. Essayez toutefois de favoriser les abris pour mésanges qui se délectent des carpocapses.

En ce qui concerne les capucines, l’effet recherché était surtout d’avoir un effet couvre sol (en plus d’abriter les auxiliaires). Ceci n’a pas du tout fonctionné durant l’été, il a fallu attendre cet automne pour qu’elles commencent à mieux se développer. J’ai volontairement laissé les graines de cette année à même le sol, puis j’ai recouvert d’un peu de terre et d’un léger paillis afin qu’elles germent au printemps prochain. Je suis convaincu que de cette manière leur développement sera plus remarquable que cette année.

Groseillier Ciboulette

Indications de culture :

Groseillier à Maquereaux
Ciboulette Allium schoenoprasum L.
Les groseilliers ont étés plantés cette année, suivit des ciboulettes. Une très bonne variété de groseilliers à maquereau ici: Groseillier à maquereau.
Observations :
Je n’ai pas observé de rouille sur les groseilliers.
Bilan et perspectives :
Peu de recul sur cette association, a voir comment se comportent ces plantes dans l’avenir. Je vais diviser les touffes de ciboulettes afin de bien entourer chaque groseillier. Un petit bémol toutefois, prenez garde de ne pas vous faire piquer lorsque vous prélevez de la ciboulette !

 

Fraisier Bourrache

 

La bourrache attire les insectes pollinisateurs près des fraisiers

La bourrache attire les insectes pollinisateurs près des fraisiers

Indications de culture :

Fraisiers, variétés ‘Charlotte’ et ‘Mara des Bois’
Bourrache Borago officinalis

Les bourraches ont étés plantées tous les 1,5m sur la plate bande de fraisiers.

Observations :
J’ai pu observer de nombreux pollinisateurs sur la bourrache (bourdons, abeilles, syrphes etc…) ainsi qu’une jeune Mante religieuse. Les bourraches ont très bien apprécié leur emplacement et se sont fortement développées, couvrant peu à peu les fraisiers.

Bilan et perspectives :

Association intéressante, les insectes pollinisateurs sont bien plus présents et ne sont pas forcément détournés des fleurs des fraisiers. Le seul problème est le fort développement de la bourrache qui étouffe petit à petit les fraisiers.

Pour aller plus loin, je pense qu’il serait plus simple et plus efficace de semer une petite plate bande de fleurs diverses et variées à côté de la plate bande de fraisiers. De cette manière les floraisons seraient plus étalées au cours de l’année, ce qui serait profitable aux fraisiers remontants. De plus, les fleurs a fort développement (telle la bourrache) ne gêneront plus le développement de la fraiseraie. Une autre alternative serait d’associer directement les fraisiers à une plante (ou des plantes) au développement plus modéré que la bourrache, dont la floraison serait bien étalée tout au long de l’année et dont l’appétence pour les insectes auxiliaire serait tout aussi puissante. A vos suggestions.

Framboisier Soucis

 

Les framboisiers sont bien entourés de soucis

Les framboisiers sont bien entourés de soucis

Indications de cultures :
Framboisiers (variété remontante non identifiée)
Soucis Calendula officinalis

Les framboisiers ont étés plantés au printemps 2013. Les soucis ont suivit.

Observations :

J’ai coupé quelques rameaux de framboisiers desséchés après la première fructification. Après la seconde fructification je n’ai observé aucun rameau de desséché. Les soucis se sont fortement développés.

Bilan et perspectives :
Pour une première année c’est plutôt une réussite. Le côté pas très esthétique des soucis en graines peut gêner les âmes sensibles mais ça permet de renouveler les plantes naturellement, année après année. Les soucis ne sont pas difficiles a arracher et peuvent servir de paillis ou mis au compost lorsqu’ils deviennent trop envahissants.

Vigne Origan

Indications de culture :
Vigne ‘Chasselas’
Origan Origan commun ‘Compactum’ Origanum vulgare

Les plants d’origans ont étés plantés à proximité des pieds de vigne. La variété ‘Compactum’ permet d’obtenir un effet couvre sol.

Vous pouvez vous procurer ces variétés ici : Origan commun ‘Compactum’ et Vigne Chasselas.

Observations :
L’origan s’est développé tranquillement au pied des vignes. Les vignes ont étés assez sensibles aux acariens en début de saison (érinose). Les grappes ont eu un peu de black rot et très probablement de la pourriture grise (ou pourriture noble).

Plants d'origan auprès du pied de vigne

Plants d’origan auprès du pied de vigne

Bilan et perspectives :
L’effet recherché est de repousser les ravageurs de la vigne,, certains étant vecteurs de maladies. Il est trop tôt pour observer un quelconque effet en première année (la vigne a son « écosystème » de ravageurs et maladies déjà bien implanté. Je vais laisser l’origan s’installer progressivement, diviser les touffes pour obtenir un plus bel effet couvre sol. C’est une association qui je pense pourra devenir très intéressante pour repousser les ravageurs en plus d’être esthétique. Toutefois je pense que des soins complémentaires sont nécessaire pour avoir de bons raisins.

En guise de conclusion

Et voilà pour la deuxième partie du bilan des associations testées cette année. Comme je l’ai indiqué a quelques reprises dans les deux articles, certaines associations sont trop « jeunes » pour pouvoir être appréciées à leur juste valeur. Les plantes vivaces vont s’acclimater et s’entraider sur plusieurs années, ou au contraire se nuire et développer ce qu’on appelle un effet allélopathique entrainant le mauvais développement (ou pire) de certaines plantes. Mais, comme nous avons pu le voir, des effets positifs peuvent être rapidement observables sur les cultures, ce qui je l’espère vous donnera l’envie de tester et rechercher des associations de plantes dans votre jardin. Et n’hésitez surtout pas à échanger sur le sujet, cet article est là pour ça !

A propos de l'auteur :

Pour mes voisins jardiniers je suis un drôle de bio qui ne quitte jamais son appareil photo et son trépied : "Il ferait mieux de désherber son jardin plutôt que de prendre ses coccinelles en photo..." Je suis donc un fervent jardinier du potager naturel ou bio, depuis 2012 je partage cette passion avec vous via Tous au Potager.

Cliquez ici pour découvrir ma formation

9 Comments

  1. Bonsoir Aurélien,

    Meilleurs voeux à toi et tes lecteurs pour cette nouvelle année !

    Tes expérimentations sont, comme toujours, très intéressantes. Je les suis toujours avec plaisir et j’attends avec impatience les observations complémentaires que tu feras l’année prochaine (pardon, cette année…).

    Amitiés,
    Gilles

    • Aurelien

      Bonjour Gilles,

      Meilleurs vœux à toi aussi, ainsi qu’à mes lecteurs également ;) !

      Et merci pour tes commentaires toujours aussi encourageants !
      Je ferais très probablement de nouvelles observations cette année, avec un nouvel appareil photo !

      Amitiés,
      Aurélien

  2. Bonjour Aurélien
    Superbe article! Bien détaillé, je testerai les framboisiers et les soucis cette année.
    Je te propose l’association suivante : betteraves et haricots nains. Celle-ci a été constatée par hasard une année ou un rang d’haricots vert était à angle droit avec les betteraves. Les pieds à proximité étaient bien plus productif que les autres de la même variété.
    Plusieurs années d’affilées j’ai fait le même constat. Maintenant je sème un rang d’haricot puis un rang de betteraves. Hasard ou pas????
    Tu pourrais essayer cette association pour la vérifier.
    Cette année autre test : les alysses ( lobularia maritima)aux pieds de tous les fruitiers. Elles répond aux critères suivants : bon couvre sol, plus de 30 jours de floraison,attire les syrphe qui j’espère dévoreront tous les pucerons ( mon fléau).
    Les semis vont débuter dans la serre.
    A bientôt et bonne continuation.
    Merlette
    http://www.ruedesmerles.com

    • Aurelien

      Bonjour Merlette,
      Merci pour ton commentaire,
      Je n’ai jamais testé cette association betterave haricot, ni par volonté ni par le hasard si mes souvenirs sont bons. Je vais de ce pas tenter de la caler dans le plan de mon potager ! Dans le livre dont je parle dans à la fin de cet article (plantes compagnes au potager bio) cette association est classée dans « associations défavorable à confirmer », et « des essais sont nécessaires ». Alors c’est parti pour un petit essai qui semble à priori prometteur ! Je vais aussi regarder de plus près votre seconde association avec les alysses.
      Bonne journée et à bientôt,
      Aurélien

  3. Bonjour Aurélen,
    le livre dont tu parles fait partie de mes lectures depuis près de 4 ans.
    Nous ne devons pas avoir la même édition car pour moi page 111 « betteraves » « associations favorables ou défavorables selon les cas ».Et sous « haricot » : association à tester : »bette, betterave….. ».
    Je n’avais pas encore ce livre lorsque j’ai commencé les associations. Je me fiais à ce que m’ont appris mon père et grand père qui jardinaient déjà de cette façon et ce depuis des décennies, le mot « bio » n’existait même pas mais ils jardinaient sans engrais, sans pesticides…Belles époques!!! Mais nous y reviendrons.
    A bientôt.
    Merlette
    http://www.ruedesmerles.com

    • Aurelien

      Bonjour,
      Oups ! J’ai sauté une ligne !
      En effet betterave / haricot : « associations favorables ou défavorables selon les cas »

      A bientôt,
      Aurélien

  4. Benjamin

    Salut Aurélien,

    Merci de nous faire partager les résultats de ces expérimentations méthodiques.

    J’ai lu quelque part l’intérêt de l’association fruitier (dont poirier) – Menthe poivrée – Lavande.

    Je vais tester ça cette année, d’autant que tu nous confirmes ici certains avantages de la menthe qui selon ce que j’ai lu repousse également les fourmis qui sont un réel problème pour mes jeunes plants.
    …à suivre

  5. Loïc

    Salut salut Aurélien, et merci pour ces partages !

    Aurais-tu des nouvelles des associations testées après ces quelques années ?
    Je suis particulièrement curieux de la vigne-origan !

    Je travaille dans un vignoble qui est passé en bio il y a peu et a du mal avec le mildiou notamment; du coup à la recherche de plantes de couverture sous la vigne qui pourraient avoir un effet allopathique sur le mildiou, (sûrement plus au moment de la germination des spores hivernés dans les feuilles mortes, à vue de nez)

    Encore merci à toi !

    Bonne continuation,

    Loïc

    • Aurelien

      Bonjour Loïc,
      Je suis plutôt satisfait de cette association vigne/origan, car l’origan a un effet couvre sol rampant (il ne dépasse pas 15cm de haut, attention de bien choisir la variété)
      Il limite le désherbage sur le rang et je suis convaincu qu’il diffuse ses bonnes molécules dans le sol et dans l’air. Après je ne peux pas te confirmer que l’origan à un effet contre le mildiou, car j’en retrouve chaque année. Mais il faut remettre mes expériences dans le contexte, mon potager est dans un jardin familial, ou la pression des ravageurs et des maladies est élevée. Comme il n’y a pas de régulation systématique les maladies se propagent sans difficulté.
      Par ailleurs l’origan n’a à priori pas d’effet négatif sur la végétation de la vigne ni sur la qualité du raisin.
      Quant à la concurrence ? Je ne sais pas, mais je ne pense pas qu’elle soit très importante sur le rendement, je la vois même bénéfique en été pour concentrer le jus des raisins. Mais à voir ce que le viticulteur recherche…
      Un inconvénient est que la pousse de l’origan est lente, au bout de 3 années il atteint une taille intéressante qui couvre bien le sol.

      Concernant la germination des spores hivernées dans les feuilles mortes, je pense que la clé est dans la fertilité du sol. Un sol biologiquement actif va réguler plus facilement les maladies (concurrence des micro-organismes, intervention de la faune etc…). Voit éventuellement du côté du BRF en broyant les sarments de taille, ce qui va aussi limiter l’érosion dans le temps. Et bien entendu, l’utilisation des couverts végétaux.
      Merci et bonne continuation également,
      Aurélien

Trackbacks/Pingbacks

  1. Truc & Astuce | Pearltrees - […] Associations de plantes : fruitiers, petits fruits, fleurs et plantes aromatiques (bilan 2013) […]
  2. Trucs & Astuces | Pearltrees - […] Associations de plantes : fruitiers, petits fruits, fleurs et plantes aromatiques (bilan 2013) […]
  3. Jardin | Pearltrees - […] Associations de plantes : fruitiers, petits fruits, fleurs et plantes aromatiques (bilan 2013) […]
  4. Associations | Pearltrees - […] Associations de plantes : fruitiers, petits fruits, fleurs et plantes aromatiques (bilan 2013) EmailPartagez Associer les plantes est une…
  5. Association plante au potager | Pearltrees - […] Bien marier les légumes entre eux. Tableau de compagnonnage des légumes dans votre potager. Plantes compagnes, compagnonnage et associations…
  6. Associations de plantes | Pearltrees - […] Les associations de plantes les plus connues sont les associations graminées (céréale)- légumineuses à graines. Les plantes compagnes sont…
  7. Association de plantes | Pearltrees - […] Associations de plantes : fruitiers, petits fruits, fleurs et plantes aromatiques (bilan 2013) Bien marier les légumes entre eux.…
  8. Jardin | Pearltrees - […] Associations de plantes : fruitiers, petits fruits, fleurs et plantes aromatiques (bilan 2013) La Spirale des Aromates - Permaculture…
  9. * | Pearltrees - […] Gardez vos sachets de thé. Lutter contre le mildiou : Zoom sur le Bicarbonate de Soude. Don’t be an…
  10. Cultiver | Pearltrees - […] et soucis. Associations de plantes : fruitiers, petits fruits, fleurs et plantes aromatiques (bilan 2013) Associer les plantes est…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Optionally add an image (JPEG only)

Plugin for Social Media by Acurax Wordpress Design Studio

Pin It on Pinterest

Share This