7 astuces économiques pour démarrer votre potager

18, Juil 2012 by

7 astuces économiques pour démarrer votre potager

Débuter un potager biologique peut devenir très vite onéreux, surtout les premières années ! Après avoir trouvé votre bout de terre, il vous faut des graines, des outils de travail du sol et d’arrosage. Voici quelques astuces vous permettant d’économiser quelques euros !

 

1) Votre potager

Tout dépend où vous habitez mais le coût d’une maison avec un jardin peut vite devenir très excessif. L’engouement pour les jardins familiaux est en plein essor, c’est une solution très intéressante pour économiser car les loyers ne sont vraiment pas très élevés à l’année. D’autant plus que c’est bénéfique en tout sens, vous côtoierez des jardiniers amateurs qui n’hésiteront pas à vous donner des conseils, prêter des outils et même vous donner des jeunes plants pour vous aider à démarrer votre potager.

Malheureusement l’engouement pour ces jardins familiaux est parfois tellement important que dans certaines associations il faudra attendre plusieurs années avant d’avoir votre potager.

2) Les outils

Pour trouver des outils à bon marché il n’y a pas mieux que le bon coin. Vous pouvez trouver des lots d’outils à prix très avantageux. Testez aussi les vide greniers.

3) Les graines

Les jardineries proposent des graines à des prix assez élevés mais c’est la garantie qu’elles germent bien et soient indemnes de pathogènes. Notamment des pathogènes de quarantaine comme par exemple le chancre de la tomate. Bien que ces semences soient sures  les professionnels écartent de plus en plus les anciennes variétés et les non hybrides F1. Je vous conseille alors de vous tourner vers les forums d’échange. Et pour vos tomates je vous invite à contacter Sophie que j’avais interviewé ici, elle vous échange des tomates contre presque rien ! Par ailleurs je ne saurais que vous conseiller l’association Kokopelli ! En soutenant l’association vous bénéficiez d’un rabais intéressant sur chaque sachet de graines et vous participez activement à la conservation de notre biodiversité alimentaire !

4) Les étiquettes

Le prix des étiquettes est exagéré ! Récupérez de vieux godets et découpez des lamelles à l’aide d’une paire de ciseaux. Et voilà des étiquettes très économiques !

5) Les semis

Récupérez chez votre poissonnier une caissette à poisson, lavez-la, vous n’avez plus qu’à rajouter du terreau et semer vos graines. Il n’y a rien de mieux !

6) Arrosage des semis

Les gouttes d’eau dispensées à l’atomiseur de l’arrosoir sont parfois trop violentes sur vos semis. Récupérez une bouteille d’eau en plastique, faites un ou plusieurs petits trous dans le bouchon, remplissez, rebouchez et arrosez. C’est un très bon moyen économique pour arroser en douceur vos semis.

7) Le compost vert

En attendant de faire votre propre compost (indispensable en bio) vous pouvez vous en fournir dans les déchetteries. Dans certaines il est gratuit, dans d’autres il est payant mais son coût n’est jamais très excessif et est toujours inférieur au prix du compost dans les jardineries.

 

Que pensez-vous de ces astuces ? En avez-vous d’autres pour votre potager ?

A propos de l'auteur :

Pour mes voisins jardiniers je suis un drôle de bio qui ne quitte jamais son appareil photo et son trépied : "Il ferait mieux de désherber son jardin plutôt que de prendre ses coccinelles en photo..." Je suis donc un fervent jardinier du potager naturel ou bio, depuis 2012 je partage cette passion avec vous via Tous au Potager.

Cliquez ici pour découvrir ma formation

7 Comments

  1. je ne connaissais pas l’astuce des composts en déchetterie, j’irai faire un tour sous peu.

  2. Le compost vert des déchetteries est très utile : riche en carbone , les températures ont été poussées très haut ( jusqu’à 70° ), plus d’adventices .Il se dégrade lentement – 3 ans – . Procure des éléments puisés profondément dans le sol par les racines des arbres . Que des Qualités !

  3. Thierry

    Bonjour,

    Mais faire attention tout de même, car en ce qui me concerne j’ai demandé au gérant de la déchetterie local la composition du composte proposé et là il m’apprenais qu’en fait il était fait de déchets verts et de boue provenant d’une station d’épuration. Alors, prudence …

    • Aurelien

      Bonjour Thierry,
      Merci pour cette information notable. Je pense que ça dépend des déchetteries mais ça vaut le coup de demander.
      A bientôt
      Aurélien

      • Bastien Marc

        Personnellement je me suis procuré du compost sur une plate forme de transformation de déchets organiques (à Aspiran dans l’Herault) et il y a le choix entre 2 états de décomposition différents pour des usages différents (et une concentration en nutriments elle-aussi différente) et utilisable en agriculture biologique avec certificat et un récapitulatif de la composition de la série de compost qu’on a acheté.
        Le prix est minime 50€/la tonne (soit pour une comporte 3€ les 60 kilos).
        Il y a aussi du paillis qui peut être proposé.

  4. lucile CALABER

    merci pour tes conseils Aurelien, je vais démarrer mon jardin bio . il est un peu tard mais ca vaut le coup.
    près de chez moi en banlieue parisienne, il y a un cirque. il vent du purrain d’âne. Qu’en pensez vous?

    • Aurelien

      Bonjour,
      Très bien, mais n’en mettez pas de trop, et laissez le se décomposer quelques temps avant de cultiver.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Optionally add an image (JPEG only)

Social Media Icons Powered by Acurax Web Design Company

Pin It on Pinterest

Share This